Les annales du bac de français, sujets nationaux et les corrigés, année 2013 séries technologiques. Objet d'étude, la poésie

Bac

 

Écriture poétique et quête du sens, du Moyen Âge à nos jours

Les corrigés des sujets du baccalauréat de français 2013

Sujets nationaux, séries technologiques, session de juin

 

 

 

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2013 ÉPREUVE ANTICIPÉE DE FRANÇAIS TOUTES SÉRIES

Durée de l’épreuve : 4 heures Coefficient :2

Objet(s) d’étude :

Écriture poétique et quête du sens, du Moyen Âge à nos jours

Le sujet comprend : 

Document A 

Théophile Gautier, Émaux et Camées, « La Bonne Soirée », 1872. 

Document B

– Max Jacob,Le Cornet à dés, Deuxième partie, « Petit poème »,1917.

 Document C

– Joë Bousquet,La Connaissance du Soir, « Pensefables etDansemuses », « A cette ronde d’enfants...», 1947.

Document D

– Vincent Van Gogh, Lettres à son frère Théo,1873-1890.

 

 

Vous pouvez lire aussi 

Les sujets corrigés des épreuves de français 2012 des séries technologiques : objet d'étude, la poésie 

Les annales du bac de français, sujets nationaux et les corrigés, année 2012 séries technologiques
 

A consulter

En 2011, les bacheliers des séries technologiques, session juin ont travaillé sur le théâtre

Les annales du bac de français, sujets nationaux et les corrigés, année 2011 séries technologiques, session juin. Objet d'étude, le théâtre
 

 

 

Lecture du sujet version PDF 

Sujet techno 2013Sujet techno 2013 (1.61 Mo)

 
 

CORRECTION PROPOSEE

 

E.A.F. - SESSION 2013 séries technologiques 

Sujets et consignes de correction académiques à consulter en plus de la correction proposée par le site www.sujetscorriges.fr 

Corrige techno 2013Corrige techno 2013 (111.27 Ko)

Correction du commentaire

Correction du commentaire, séries technologiques 
La bonne soirée, Théophile Gautier

1811 - 1872 Poète romancier et ciritique d'art français. Maître de l'école poétique parnassienne. L'art n'a pas à être utile ou vertueux mais seulement beau. L'art pour l'art. 1852 paraît Emaux et Camées. Recueil de vers. La poésie n'a pas d'autres buts qu'elle même.

 

Plan possible

   I - De l'harmonie aux oppositions et contrastes du poème

1 - Harmonie du rythme du poème : construction en octosyllabes et tétrasyllabes : impression musicale.

2 - Une correspondance des sens. Harmonie des sens : insistance sur la perception et la sensation.

3 - Opposition dans la précision des objets et l'aspect suggestife et flou des personnages. Opposition de l' extérieur et de l' intérieur 

II - Un titre suggestif et humoristique 

1 - Une antiphrase pour faire valoir l'humour : surprise du lecteur et fonction incitative à la lecture voire à la relecture du poème

 2 - Connotations poétiques : importance des images évocatrices Les objets et la décoration sont essentiels. La poésie se fait suggestive

3 - Une allégorie de la poésie Dépassement de la description vers un véritable art de l'écriture poétique. L'art pour lui-même : précepte du Parnasse, le beau pour le plaisir du beau

 

Ouvertures possibles avec le croquis de Van-Gogh du corpus. OU La création poétique doit-elle toujours refleter la réalité pour decrire une image ou bien doit-elle puiser dans l'imaginaire du poète?

 

 
 

Correction des questions du corpus   

Correction des questions sur le corpus   

Question 1 Dans les documents le ieu intime évoqué est la chambre. Elle est évocatrice de l'enfacne et symbole de refuge, de protection, de sécurité et donc de bien-être. Ce lieu idéal reflète l'état d'esprit du locuteur et cet aspect est encore accentué par certains éléments des textes comme l'idée de cercle symbole de perfection et d'harmonie. Le symbolisme des formes accentue l'idée de symbiose et de sérénité ainsi que d'intériorité profonde. Chambre = le rapport au monde intime rapport de réciprocité et de reflet en état d'esprit : Homme / Cadre Métaphore de la pièce = connotations poétiques du cadre qui renvoient le lecteur au coeur et à l'âme. 

Question 2 Dans les documents, la chambre est associée à des impressions diverses. Le lieu évoqué comme un endroit idéal de bien-être et d'intimité reflète la subjectivité et la symbiose, l'harmonie = impressions agréables. Cet aspect est mis en évidence par l'idée contraire d'avoir à quitter la pièce " il faut sortir" Progression = s'intallent les impressions désagréables. Ces dernières sont transcrites dns les expressions suivantes : - "Rideaux sur la vitre" - " Enclose" - " je me souviens" : nostalgie Le paradoxe des impressions opposées dans le bien-être et le mal-être, la sérénité et la nostalie alterne notre premier contact avec les textes. L'impression se précise et se nuance.

 

 
 

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 27/10/2019