Commentaire littéraire, Acte IV, scène 2 Phèdre, Racine. Questionnaire sur la scène et les réécriture de Phèdre. EAF 2020

Bac général Programme bac de français 2020 Objet d'étude : Le théâtre du XVIIe siècle au XXIe siècle Jean Racine, "Phèdre" / parcours Passion et tragédie

Racine

 
 

Parcours, tragédie et passion, bac de français 2020

Roland Barthes, Sur Racine, le monstre.  Le théâtre et sa représentation

Jean Louis Barrault, Mise en scène de Phèdre

Racine, Phèdre : analyse littéraire de la cruauté dans l'oeuvre

La généalogie de Phèdre, Racine.

Etude de la parole dans Phèdre de Racine

Etude du tragique dans Phèdre de Racine

 

Racine

 

Commentaire littéraire Phèdre Racine, la préface et I,3, vers 259-316- parcours théâtre : Passion et tragédie EAF 2020 

Commentaire littéraire Phèdre Racine, I,3, vers 259-316- parcours théâtre : Passion et tragédie EAF 2020-Roland Barthes, Sur Racine, le monstre.Jean Louis Barrault, Mise en scène de Phèdre- analyse littéraire de la cruauté dans l'oeuvre-généalogie de Phèdre. Etude de la parole et du tragique - Programme bac 2020

Phèdre : Acte 4 scène 2

Racine

  

Lecture de la scène

Ah ! Le voici. Grands dieux ! à ce noble maintien

Quelœil ne serait pas trompé comme le mien ?

Faut-il que sur le front d’un profane adultère

Brille de la vertu le sacré caractère !

Et ne devrait-on pas à des signes certains

Reconnaître le cœur des perfides humains !

HIPPOLYTE

Puis-je vous demander quel funeste nuage,

Seigneur, a pu troubler votre auguste visage ?

N’osez-vous confier ce secret à ma foi ?

THÉSÉE

Perfide, oses-tu bien te montrer devant moi ?

Monstre, qu’a trop longtemps épargné le tonnerre,

Reste impur des brigands dont j’ai purgé la terre,

Après que le transport d’un amour plein d’horreur

Jusqu’au lit de ton père a porté ta fureur,

Tu m’oses présenter une tête ennemie !

Tu parais dans des lieux pleins de ton infamie !

Et ne vas pas chercher, sous un ciel inconnu,

Des pays où mon nom ne soit point parvenu ?

Fuis, traître. Ne viens point braver ici ma haine,

Et tenter un courroux que je retiens à peine :

C’est bien assez pour moi de l’opprobre éternel

D’avoir pu mettre au jour un fils si criminel,

Sans que ta mort encor, honteuse à ma mémoire,

De mes nobles travaux vienne souiller la gloire.

Fuis : et si tu ne veux qu’un châtiment soudain

T’ajoute aux scélérats qu’a punis cette main,

Prends garde que jamais l’astre qui nous éclaire

Ne te voie en ces lieux mettre un pied téméraire.

Fuis, dis-je ; et sans retour précipitant tes pas,

De ton horrible aspect purge tous mes États.

Et toi, Neptune, et toi, si jadis mon courage

D’infâmes assassins nettoya ton rivage,

Souviens-toi que, pour prix de mes efforts heureux,

Tu promis d’exaucer le premier de mes vœux.

Dans les longues rigueurs d’une prison cruelle

Je n’ai point imploré ta puissance immortelle ;

Avare du secours que j’attends de tes soins,

Mes vœux t’ont réservé pour de plus grands besoins :

Je t’implore aujourd’hui. Venge un malheureux père ;

J’abandonne ce traître à toute ta colère ;

Étouffe dans son sang ses désirs effrontés :

Thésée à tes fureurs connaîtra tes bontés.

HIPPOLYTE

D’un amour criminel Phèdre accuse Hippolyte !

Un tel excès d’horreur rend mon âme interdite ;

Tant de coups imprévus m’accablent à la fois,

Qu’ils m’ôtent la parole, et m’étouffent la voix.

THÉSÉE

Traître, tu prétendais qu’en un lâche silence

Phèdre ensevelirait ta brutale insolence :

Il fallait, en fuyant, ne pas abandonner

Le fer qui dans ses mains aide à te condamner ;

Ou plutôt il fallait, comblant ta perfidie,

Lui ravir tout d’un coup la parole et la vie.

HIPPOLYTE

D’un mensonge si noir justement irrité,

Je devrais faire ici parler la vérité,

Seigneur ; mais je supprime un secret qui vous touche.

Approuvez le respect qui me ferme la bouche,

Et sans vouloir vous-même augmenter vos ennuis,

Examinez ma vie, et songez qui je suis.

Quelques crimes toujours précèdent les grands crimes ;

Quiconque a pu franchir les bornes légitimes

Peut violer enfin les droits les plus sacrés :

 

Ainsi que la vertu, le crime a ses degrés ;

Et jamais on n’a vu la timide innocence

Passer subitement à l’extrême licence.

Un jour seul ne fait point d’un mortel vertueux

Un perfide assassin, un lâche incestueux.

Élevé dans le sein d’une chaste héroïne,

Je n’ai point de son sang démenti l’origine.

Pitthée, estimé sage entre tous les humains,

Daigna m’instruire encore au sortir de ses mains.

Je ne veux point me peindre avec trop d’avantage ;

Mais si quelque vertu m’est tombée en partage,

Seigneur, je crois surtout avoir fait éclater

La haine des forfaits qu’on ose m’imputer.

C’est par là qu’Hippolyte est connu dans la Grèce.

J’ai poussé la vertu jusques à la rudesse :

On sait de mes chagrins l’inflexible rigueur.

Le jour n’est pas plus pur que le fond de mon cœur.

Et l’on veut qu’Hippolyte, épris d’un feu profane…

THÉSÉE

Oui, c’est ce même orgueil, lâche ! qui te condamne.

Je vois de tes froideurs le principe odieux :

Phèdre seule charmait tes impudiques yeux ;

Et pour tout autre objet ton âme indifférente

Dédaignait de brûler d’une flamme innocente.

HIPPOLYTE

Non, mon père, ce cœur, c’est trop vous le celer,

N’a point d’un chaste amour dédaigné de brûler.

Je confesse à vos pieds ma véritable offense :

J’aime, j’aime, il est vrai, malgré votre défense.

Aricie à ses lois tient mes vœux asservis ;

La fille de Pallante a vaincu votre fils :

Je l’adore ; et mon âme, à vos ordres rebelle,

Ne peut ni soupirer, ni brûler que pour elle.

THÉSÉE

Tu l’aimes ! ciel ! Mais non, l’artifice est grossier :

Tu te feins criminel pour te justifier.

HIPPOLYTE

Seigneur, depuis six mois je l’évite et je l’aime ;

Je venais, en tremblant, vous le dire à vous-même.

Eh quoi ! de votre erreur rien ne vous peut tirer !

Par quel affreux serment faut-il vous rassurer ?

Que la terre, le ciel, que toute la nature…

THÉSÉE

Toujours les scélérats ont recours au parjure.

Cesse, cesse, et m’épargne un importun discours,

Si ta fausse vertu n’a point d’autre secours.

HIPPOLYTE

Elle vous paraît fausse et pleine d’artifice :

Phèdre au fond de son cœur me rend plus de justice.

THÉSÉE

Ah, que ton impudence excite mon courroux !

HIPPOLYTE

Quel temps à mon exil, quel lieu prescrivez-vous ?

THÉSÉE

Fusses-tu par-delà les colonnes d’Alcide,

Je me croirais encor trop voisin d’un perfide.

HIPPOLYTE

Chargé du crime affreux dont vous me soupçonnez,

Quels amis me plaindront, quand vous m’abandonnez ?

THÉSÉE

Va chercher des amis dont l’estime funeste

Honore l’adultère, applaudisse à l’inceste ;

Des traîtres, des ingrats, sans honneur et sans loi,

Dignes de protéger un méchant tel que toi.

HIPPOLYTE

Vous me parlez toujours d’inceste et d’adultère :

Je me tais. Cependant Phèdre sort d’une mère,

Phèdre est d’un sang, seigneur, vous le savez trop bien,

De toutes ces horreurs plus rempli que le mien.

THÉSÉE

Quoi ! ta rage à mes yeux perd toute retenue ?

Pour la dernière fois, ôte-toi de ma vue ;

Sors, traître : n’attends pas qu’un père furieux

Te fasse avec opprobre arracher de ces lieux

 
 

Commentaire littéraire de la scène 2 de l'acte IV. Questionnaire bac et questionnaire sur les réécritures de Phèdre

 

Racine, Phèdre

Phèdre est une tragédie en cinq actes et en vers de Jean Racine créée et représentée pour la première fois le 1er janvier 1677 à l’Hôtel de Bourgogne sous le titre Phèdre et Hippolyte. C'est aussi sous ce titre qu'elle fut publiée pour la première fois la même année. Racine n'adopta le titre de Phèdre qu'à partir de l'édition de 1687 de ses Œuvres. La pièce comporte 1 654 alexandrins.

 

A lire aussi 

La fiche bac sur l'histoire du théâtre 

Le vocabulaire au théâtre

Les fonctions du monologue

Vous pouvez consulter aussi 

Les réécritures autour de Phèdre

Les sources de Phèdre

Racine, Phèdre, IV, scène 6, plan pour un commentaire littéraire
 

 

 

Questionnaire sur Racine, Phèdre

Les réécritures de Phèdre :

1 -

De qui Racine s’inspire t’-il?

D’Euripide et de Bérénice

2 -

Quelles sont les différences entre la tragédie d’Euripide et de Racine?

- Chez Euripide : importance plus grande accordée aux divinités. Il s’agit d’une rivalité entre divinités, Aphrodite, Artémis, et non au libre arbitre de Phèdre par opposition à Racine : elle a  le libre arbitre malgré la colère de Vénus.

- Le conflit et la tension dramatiques sont moins forts chez Euripide que chez Racine.

Les sentiments illégitimes de Phèdre sont dans la pièce d’Euripide avoués par la nourrice de Phèdre, par la reine chez Racine. La mort de Phèdre est précipitée chez Euripide (pendaison avant le retour de Thésée) alors qu’elle est retardée au maximum chez Racine. C’est seulement à la fin de tragédie : mort lente par poison.

3 -

Quelles sont les différences entre la tragédie de Racine et de Sénèque?

Sénèque fait de Phèdre un être faible devant la chair et totalement responsable de ses actes indépendamment  de toute perspective divine.

Elle incarne une nature humaine corrompue à travers son sentiment incestueux porté à son beau-fils.

Chez Racine, le plan divin est malgré tout présent donnant aux spectateurs une visions plus pessimiste du monde.

4 -

Quelle est la position de Racine dans la querelle des Anciens?

Querelle des anciens : conflit entre les défenseurs de la modernité et les partisans des modèles littéraires de l’Antiquité.

Racine est dans le respect des textes anciens. Imitation de ces textes et des règles classiques.

Il reproduite Sénèque, Euripide en les imitant.

5 -

Que revendiquent les modernes?

Détachement des textes anciens. Ils sont annonciateurs de l’esprit des Lumières; L’idée de progrès domine : CH. Perrault, Fontenelle, Bayle)

 

 

Introduction :

Racine en 1677 fait jouer une de ses plus célèbres pièces : Phèdre.

Cette œuvre éponyme nous présente l’histoire d’un amour impossible entre Phèdre et Hippolyte, le fils de son époux Thésée. Suite à la fausse annonce de la mort de son époux, Phèdre va annoncer son amour à Hippolyte. Thésée revient à Trézène, la rumeur de sa mort s’avère inexacte. Oenone va jusqu’à accuser Hippolyte. Ainsi notre étude porte sur l’acte 4 sc. 2, scène dans laquelle Hippolyte va devoir faire face à Thésée.

Probématique :

Quelles formes prennent les deux démesures de ces 2 hommes ?

  • Plan :
  • I - Aveuglement de Thésée furieux

  • A - Aveuglement de Thésée

  • B -Deux autres caractéristiques : la colère et les imprécations

  • II - Hippolyte croit en sa vertu

  • A - Comment va se défendre Hippolyte ?

  • B - La vertu démesurée d’Hippolyte

 

 

I -

Aveuglement de Thésée furieux

A -

Aveuglement de Thésée

1 -

Comment Thésée nous apparaît-il?

Thésée se caractérise :

D’abord comme  un père « bafoué »

Ensuite comme  un époux « outragé »

Un roi (qui peut bannir son fils)

Un héros au glorieux passé

2 -

Thésée fait-il confiance à son fils? Doute t’-il des propos d’Oenone?

Thésée reçoit son fils contre lequel il ressent une colère féroce. Il ne doute nullement des propos d’Oenone. Hippolyte a beau se défendre en présentant des arguments, Thésée n’en a que faire.

3 -

Relevez les expressions du texte qui montre le parallélisme entre l’apparence innocente du fils de Thésée et le crime dont on l’accuse

On note un parallélisme entre l’apparence innocente de son fils et le crime dont il l’accuse. « Noble maintien »V.1035 ; « de la vertu le sacré caractère »V.1038

4 -

Expliquez le vers 1046

Il accuse son ascendance au V.1046

« Reste impur des brigands dont j’ai purgé la terre »

Mais il refuse d’entendre son fils, il pense y voir une ruse.

5 -

Relevez le champ lexical du mensonge

On a une récurrence du champ lexical du mensonge « trompé »V.1036 ; « tu te feins criminel » V.1128 ;« fausse » V.1136.

6 -

Thésée fait-il preuve de mauvaise foi? Son aveuglement est-il justifié? Est-ce propre au personnage de tragédie?

Thésée ne veut sortir de son aveuglement. C’est un motif de la tragédie. Un personnage s’enferme dans son caractère.

I -

Aveuglement de Thésée furieux

B -

Deux autres caractéristiques : la colère et les imprécations

1 -

Relevez les insultes révélatrices de la fureur de Thésée

La fureur de Thésée est caractérisée par des insultes

« perfide » V.1044 et V.1142

« monstre » V.1045

« reste impur des brigands dont j’ai purgé la terre » V.1046

« traître » V.1053, V.1051 et V.1153

« lâche » V.1114

« un méchant » V.1148

2 -

Comment le mépris de Thésée envers son fils se traduit-il? Justifiez votre réponse en citant le texte

Il méprise son fils : Acte 3 : vouvoiement

3 -

Montrez que les vers 1058 - 1059 reflètent son extrême colère. Que traduit le tutoiement? Analysez la menace du père envers son fils.

Acte 4 : tutoiement

Il menace de le tuer : « de mes nobles travaux viennent souiller la gloire

Fuis et si tu ne veux qu’un châtiment soudain »V.1058-V.1059

4 -

De quelle autre menace l’accable t-il?

Il l’appelle à l’exil :

5 -

Comment Racine met-il en évidence la colère de Thésée? Citez pour justifier votre réponse

Répétition de « fuis » en début de vers V.1053-1059-1063

« sors » V.1055

« ôte-toi de ma vue » V.1054

6 -

A quel Dieu Thésée fait-il référence pour exprimer de manière exacerbée le paroxysme de sa colère?

Le personnage souhaite la ruine, le malheur et la malédiction à son fils.

Il fait alors appel à la colère de Neptune. Il fait le rappel de ses anciennes actions héroïques. Il évoque le fait qu’il n’avait pas fait appel à Neptune lors de son empoisonnement.

7 -

Sa haine est-elle assimilée à celle de Neptune?

Sa haine (« ma haine » V.1053) deviendra celle de Neptune ( « j’abandonne ce traître à toute ta colère » , « tes fureurs » V.1076 , « je t’implore »V.1073 , « venge » V.1073)

II -

Hippolyte croit en sa vertu

A -

Comment va se défendre Hippolyte ?

1 -

Dans un premier temps, comment Hippolyte réagit-il face à la fureur de son père?

La fureur de Thésée va pousser à maudire son fils. Celui-ci tente de se défendre mais

sa défense se révélera inadaptée et inefficace.

Dans un 1er temps, en entendant les accusations proférées par Thésée, Hippolyte va être saisi de stupeur. « Un tel excès d’horreur rend mon âme interdite ».

2 -

Quelle stratégie adopte t’-il en conséquence d’un point de vue physique?

Il va alors choisir de se taire « qu’ils m’ôtent la parole et m’étouffe la voix » V.1050. Il s’agit là d’une réaction physique.

3 -

Le dialogue entre le père et le fils va t’-il finir par s’établir ?

Hippolyte refuse d’avouer et Thésée refuse d’entendre les sous-entendus d’Hyppolite.

4 -

Relevez les vers représentatifs et évocateurs des arguments d’Hippolyte

Arguments d’Hippolyte : V.1089-1092-1093-1123-1150-1152

II -

Hippolyte croit en sa vertu

B -

La vertu démesurée d’Hippolyte

1 -

Comment Hippolyte met-il en avant l’aspect démesuré de sa vertu? Citez pour justifier votre réponse

Hippolyte met en valeur sa vertu, à la différence de celle de Thésée.

Il rappelle son ascendance.

Hippolyte dans sa tirade se présente comme un personnage vertueux :

« Timide innocence »/« extrême licence »

« Mortel vertueux »/« lâche incestueux »

2 -

Relevez deux vers reflétant l’aspect très valorisé de la vertu

Il valorise sa vertu : « j’ai poussé la vertu jusqu’à la rudesse » V.1110

« Le jour n’est pas plus pur que le fond de mon cœur » V.1112

3 -

Hippolyte parvient-il à convaincre et à contredire son père?

Hippolyte ne réussit pas à convaincre son père

Hippolyte ne peut contredire son père, le héros

il s'agit là d'un plaidoyer inutile

4 -

Peut-on dire qu'Hippolyte soit pathétique?

Oui car il incarne la victime impuissante

Question : l'ouverture

Hippolyte est-il un représentant des héros de la tragédie classique?

Hippolyte est-il l'image de l'idéal humain ayant perdu son aspect héroique et  très pessimiste caractéristique de Phèdre?

 

Ressources Gallica

Phèdre
Enregistrement sonore de Phèdre
Images de Phèdre mise en scène et dessins de costumes
Recueil d’articles sur différentes mises en scène de Phèdre
Phèdre, musique de scène, manuscrit autographe de Jules Massenet
Les vidéos pour la télévision scolaire sur Phèdre (Réseau Canopé)

Analyse littéraire de la préface de Phèdre de Racine

Vous pouvez aussi consulter 

La préface de Phèdre de Racine : analyse littéraire de la préface
 Etude de la moralité de Phèdre dans la préface.

 

Racine

La spécificité du genre théâtral et les règles du théâtre classique, programme bac français 2020 

La spécificité du genre théâtral et les règles du théâtre classique, programme bac français 2020- bac générale Programme bac de français 2020 Objet d'étude : Le théâtre du XVIIe siècle au XXIe siècle Jean Racine, "Phèdre" / parcours : Passion et tragédie.

Moliere

Cours sur le théâtre : les fonctions du monologue

Cours sur le théâtre : les fonctions du monologue Une fonction délibérative - Une fonction explicative - Une fonction introspective  - Une fonction dramatique 

PRESENTATiON DE L’ŒUVRE : Tableau : Phèdre d’Alexandre Cabanel, 1880 en document complémentaire

Composition

Phèdre, Alexandre Cabanel,  document complémentaire

Titre de l’œuvre : Phèdre

Auteur : Alexandre CABANEL

Date de réalisation : 1880

Type : Peinture

Support : Huile sur toile

Dimensions : Hauteur en m : 1,940 ; Largeur en m : 2,860

Lieu de conservation : Musée Fabre, Montpellier

Genre : Scène empruntée à la mythologie grecque

Alexandre CABANEL  : 19ème siècle

La célébrité lui vient avec La Naissance de Vénus achetée par Napoléon III

Professeur à l’Ecole des Beaux-Arts

Description du tableau :

 

Racine
Commentaire littéraire Phèdre Racine, la préface et I,3, vers 259-316- parcours théâtre : Passion et tragédie EAF 2020

Commentaire littéraire Phèdre Racine, I,3, vers 259-316- parcours théâtre : Passion et tragédie EAF 2020-Roland Barthes, Sur Racine, le monstre.Jean Louis Barrault, Mise en scène de Phèdre- analyse littéraire de la cruauté dans l'oeuvre-généalogie de Phèdre. Etude de la parole et du tragique - Programme bac 2020

Racine
Commentaire littéraire de l'acte II, scène 5 de Phèdre de Racine, la scène dite de l'aveu.Phèdre d’Alexandre Cabanel document complémentaire- EAF 2020

Commentaire littéraire de l'acte II, scène 5 de Phèdre de Racine, la scène dite de l'aveu.Phèdre d’Alexandre Cabanel document complémentaire- EAF 2020-Bac général Programme bac de français 2020 Objet d'étude : Le théâtre du XVIIe siècle au XXIe siècle Jean Racine, "Phèdre" / parcours : Passion et tragédie-

Racine
Commentaire littéraire, Acte IV, scène 2 Phèdre, Racine. Questionnaire sur la scène et les réécriture de Phèdre. EAF 2020

Commentaire littéraire, Acte IV, scène 2 Phèdre, Racine. Questionnaire sur la scène et les réécriture de Phèdre. EAF 2020-Bac général Programme bac de français 2020 Objet d'étude : Le théâtre du XVIIe siècle au XXIe siècle Racine Phèdre parcours Passion et tragédie -Questionnaire sur les réécritures de Phèdre

Racine
Lecture analytique du récit de Théramène, acte V, scène 6 de Phèdre de Racine, EAF 2020

Lecture analytique du récit de Théramène, acte V, scène 6 de Phèdre de Racine, EAF 2020-Bac général Programme bac de français 2020 Objet d'étude : Le théâtre du XVIIe siècle au XXIe siècle Jean Racine, "Phèdre" / parcours Passion et tragédie -Comment la mimésis théâtrale devient-elle un récit et le récit une mimésis?

Beckett
Questionnaires sur Beckett et sur le théâtre de l'absurde, bac de français 2020

Questionnaires Beckett et le théâtre de l'absurde, bac de français 2020-Programme, objet d'étude le théâtre. Beckett, Oh ! les beaux jours Un théâtre de la condition humaine - Objet d'étude le théâtre, séries générales et technologiques.

Racine
La spécificité du genre théâtral et les règles du théâtre classique, programme bac français 2020

La spécificité du genre théâtral et les règles du théâtre classique, programme bac français 2020- bac générale Programme bac de français 2020 Objet d'étude : Le théâtre du XVIIe siècle au XXIe siècle Jean Racine, "Phèdre" / parcours : Passion et tragédie.

Beaumarchais
Le mariage de Figaro Beaumarchais, EAF 2020, biographie, questionnaires et symbolique des personnages maîtres et valets

Questionnaire sur Beaumarchais-la symbolique des personnages maîtres et valets-Quel est le discours tenu sur les maîtres ? La place du déguisement et la reconnaissance du valet. Bac général, technologique. Programme bac de français 2020-Le théâtre-Beaumarchais, "Le Mariage de Figaro" / parcours : La comédie du valet.

Bac

Les questions de corpus corrigées, séquence théâtre 6

Consultez les corrections des questions de corpus, séquence théâtre et entraînez-vous pour l'épreuve anticipée de français

Beckett

Samuel Beckett, Oh ! les beaux jours- Un théâtre de la condition humaine - Bac de français 2020 3

Samuel Beckett, Oh ! les beaux jours / parcours : Un théâtre de la condition humaine. Nouveau programme du bac de français 2020, objet d'étude, le théâtre, séries générales, technologiques. Commentaires littéraires et études linéaires sur "Oh! les beaux jours", questions de grammaires possibles pour l''oral de l'EAF.

Racine

Racine "Phèdre" / parcours : Passion et tragédie. Bac de français 2020 4

Bac général Programme bac de français programme 2020  Objet d'étude : Le théâtre du XVIIe siècle au XXIe siècle  Jean Racine, "Phèdre" / parcours : Passion et tragédie. Commentaires littéraires, linéaires, questions de grammaire, entraînement à la dissertation sur l'oeuvre au programme. Documents complémentair

Racine

Dissertations sur les oeuvres au programme, objet d'étude, le théâtre, EAF 2020 7

Dissertations sur les oeuvres au programme du bac de français 2020 le théâtre .Bac général Beaumarchais, Le Mariage de Figaro La comédie du valet. Beckett Oh ! Les Beaux jours Un théâtre de la condition humaine.Bac technologique-Molière, "L'École des femmes"Comédie, satire -Beaumarchais -Beckett, Oh ! les beaux jour

Beaumarchais

Beaumarchais, "Le Mariage de Figaro" / parcours : La comédie du valet. EAF 2020 6

Bac général et technologique Programme bac de français 2020  Objet d'étude : Le théâtre du XVIIe siècle au XXIe siècle Beaumarchais, "Le Mariage de Figaro" parcours : La comédie du valet. Commentaires littéraires, linéaires, exposés, fiches bac sur le théâtre et autres ressources scolaires pour le bac de français 20

Moliere 4

Molière, "L'École des femmes" / parcours : Comédie et satire. EAF 2020 4

Bac technologique - Programme bac de français 2020  Objet d'étude : Le théâtre du XVIIe siècle au XXIe siècle  Molière, "L'École des femmes"/parcours : Comédie et satire. Commentaires littéraires, linéaires, analyses linéaires syntaxiques, présentation de l'oeuvre, analyse, biographie sur Molière et questionnaires

Moliere
Cours sur le théâtre : les fonctions du monologue

Cours sur le théâtre : les fonctions du monologue Une fonction délibérative - Une fonction explicative - Une fonction introspective  - Une fonction dramatique 

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 28/10/2019