La deuxième partie de l'oral du bac de français, l'entretien, la lecture cursive et les questions de l'examinateur

Bac francais 2

Seconde partie de l'épreuve : présentation de l'œuvre choisie par le candidat parmi celles qui ont été étudiées en classe ou proposées par l'enseignant au titre des lectures cursives obligatoires, et entretien avec l'examinateur.

Durée : 8 minutes

Cette partie de l'épreuve, notée sur 8 points, évalue l'expression orale, en réclamant du candidat une implication personnelle dans sa  manière de rendre compte et de faire partager une réflexion sur ses expériences de lecture. Elle se déroule en deux temps successifs, le premier n'étant qu'un point de départ pour les interactions qui le suivent et qui constituent l'essentiel de l'épreuve :

- le candidat présente brièvement l'œuvre qu'il a retenue et expose les raisons de son choix ;

- le candidat réagit aux relances de l'examinateur qui, prenant appui sur la présentation du candidat et sur les éléments qu'il a exposés, évalue les capacités à dialoguer, à nuancer et à étoffer sa réflexion, à défendre son point de vue sur la base de la connaissance de l'œuvre.

L'examinateur ne revient pas sur la première partie de l'épreuve. Evitant les questions fermées et trop ponctuelles, il conduit l'entretien de manière ouverte, en dialoguant avec le candidat de manière à lui permettre d'expliquer, de justifier et ainsi de défendre son choix.

QUESTIONS DE L'ENTRETIEN A L'EAF

 

 

Conduire l'entretien

Préparer les élèves à l'entretien

 

 

Sur l'auteur

1. Que savez-vous de la vie de l'auteur ?

 2. Connaissez-vous d'autres oeuvres de cet auteur ?

3. Savez-vous à quel mouvement littéraire il appartient ?

4. L'extrait étudié a-t-il eu des répercussions sur la vie ou la célébrité de l'auteur ?

Sur l'oeuvre, dans le cas d'une oeuvre complète pour le roman ou le théâtre

1. Quelles sont les relations entre tel et tel personnage ?

2. Que pouvez-vous me dire sur tel personnage / sur tel passage ?

 3. Qu'avez-vous pensé de la fin ?

4. Quel personnage avez-vous préféré et pourquoi ?

5. Avez-vous apprécié cette oeuvre et pourquoi ?

6. Quelle est, selon vous, la portée morale / esthétique de l'oeuvre ?

7. Quels sont les thèmes les plus importants de cette oeuvre ?

8. Que pouvez-vous me dire sur tel thème de cette oeuvre ?

 9. Dans quel mouvement littéraire s'incrit cette oeuvre ?

Sur l'oeuvre, dans le cas d'un recueil de poèmes

1. Quel est le poème qui vous a le plus plu dans ce recueil et pourquoi ?

2. Quelle a été l'influence de ce recueil sur la poésie ?

3. Dans quel mouvement littéraire s'inscrit cette oeuvre ?

 Sur le mouvement littéraire

1. Que savez-vous de ce mouvement littéraire ?

 2. Savez-vous s'il a influencé d'autres formes d'art ? Lesquelles ?

3. Pouvez-vous me citer une autre oeuvre appartenant à ce mouvement ?

Sur le texte

1. Pouvez-vous me relever des figures de styles que vous n'auriez pas déjà citées ?

2. Quel est le rapport entre ce texte et tel document complémentaire ?

3. Avez-vous apprécié ce texte et pourquoi ?

Sur les séquences

1. Quelle oeuvre, parmi celles que vous avez étudiées cette année, avez-vous préféré ?

2. Quel est le point commun entre les textes de telle séquence ?

3. Pourquoi tel document complémentaire s'inscrit-il dans cette séquence ?

 4. Pourquoi cette lecture cursive s'inscrit-elle dans cette séquence ?

 

Il ne s’agit pas d’une liste exhaustive ni bien sûr d’un questionnaire modélisant. Chaque entretien empruntera une voie singulière selon les propositions du candidat.

Pourquoi est-ce de cette œuvre que vous avez souhaité parler lors de votre oral ?

- Qu’a provoqué chez vous la lecture de cette œuvre ? (Vous a-t-elle fait changer ? En quoi ? Vous a-t-elle fait réfléchir ? À quoi ? Vous a-t-elle ému(e) ? Pourquoi ?)

- Comment vous êtes-vous senti(e) au moment où vous acheviez la lecture ?

- Que pensez-vous de la fin de l’œuvre ?

- Avez-vous eu envie d’imaginer un autre dénouement / une autre conclusion ?

- Avez-vous trouvé facile d’entrer dans l’œuvre ?

- Que pensez-vous du début de l’œuvre ?

- À quel personnage trouvez-vous que l’on puisse le plus s’attacher ? Pourquoi ?

- Quelle action du personnage vous a le plus impressionné(e) ?

- Quelle idée avancée par l’auteur vous interpelle le plus ?

- Avez-vous des points de désaccord avec l’auteur / le narrateur / le personnage principal ?

- Pourriez-vous imaginer un autre titre pour cette œuvre ?

- Si vous étiez éditeur et que vous deviez choisir une illustration pour la première de couverture, qu’auriez-vous envie de proposer ?

- À quelle musique auriez-vous envie d’associer l’œuvre ?

- Quelles activités d’appropriation avez-vous conduites sur cette œuvre ? En quoi cela vous a-t-il permis d’en mieux percevoir les enjeux ? / de mieux comprendre le personnage / de mieux comprendre les intentions de l’auteur ?

- Quel passage de l’œuvre vous a le plus marqué(e) ? Pourquoi ?

- Dans dix ans, si vous ne vous souvenez que d’un détail ou de quelques éléments de l’œuvre, de quoi s’agira-t-il à votre avis ?

- Pensez-vous que l’œuvre aurait pu être écrite à une autre époque / à notre époque ?

- En quoi cette œuvre peut-elle encore intéresser un lecteur contemporain ?

- Avez-vous trouvé la lecture de l’œuvre aisée ? Pourquoi ?

- Pensez-vous que vous seriez capable de reconnaître une autre œuvre du même auteur ? À quoi ?

- Quels liens avez-vous perçus entre cette œuvre et [telle autre figurant dans le descriptif] / entre cette œuvre et des lectures personnelles ?

- Si vous étiez enseignant, choisiriez-vous de faire lire cette œuvre à vos élèves ? Pourquoi ?

- Et à vous, que vous a apporté la lecture de cette œuvre ?

- [Le cas échéant] Que vous a apporté l’étude de cette œuvre par rapport à votre première lecture ?

  1. Le candidat choisit-il une œuvre et une seule parmi toutes les lectures faites pendant l’année (œuvres imposées et lectures cursives) ou une par objet d’étude ?

Une et une seule.

  1. Le candidat peut-il apporter son carnet de lecture pour l’entretien ?

Non. Le candidat ne dispose que de son livre : ni carnet de lecture, ni support de présentation.

  1. Quelle est la part, dans cette seconde partie, dévolue à l’exposé ? à l’entretien lui-même ?

L’exposé du candidat sur le livre qu’il a choisi est bref : il s’agit pour lui de présenter rapidement l’ouvrage et de justifier son choix. 2-3 minutes suffisent.

La seconde partie est donc essentiellement consacrée à l’entretien, c’est-à-dire à un dialogue entre le candidat et l’examinateur lui-même.

  1. Comment interroger un candidat quand / si on n’a pas eu le temps ou la possibilité de lire soi-même l’œuvre qu’il présente ?

On évalue la présentation synthétique, la capacité du candidat à argumenter, à illustrer de manière précise ses propos, à mobiliser ses connaissances pour répondre. Il ne s’agit pas d’une présentation théorique qui serait évaluée en vrai/faux (ce qui demanderait effectivement à l’examinateur d’avoir lui-même des connaissances de type universitaire sur l’ouvrage) mais d’un questionnement du candidat centré sur sa lecture et ses capacités d’argumentation : est-il en mesure d’illustrer ses propos par des exemples précis (sait-il les retrouver dans le livre), des connaissances culturelles / historiques, un avis personnel développé ?

L’honnêteté intellectuelle des enseignants ne doit pas les amener à considérer qu’ils sont des imposteurs s’ils interrogent sur un ouvrage qu’ils n’ont eux-mêmes pas lu, parce que ce n’est pas l’ouvrage lui-même qui est questionné, mais la capacité à lire, exposer, synthétiser, argumenter, illustrer des candidats.

  1. Quel type de questions peut-on poser lors de l’entretien ?

Cf le document cité en préambule sur un exemple de conduite d’entretien.

  1. Peut-on ouvrir l’entretien sur une autre œuvre intégrale ou les textes du parcours présents dans le même objet d’étude ? voire sur un autre objet d’étude ?

Non, l’entretien reste centré sur l’ouvrage choisi du candidat. Mais on peut demander au candidat de formuler des comparaisons : s’il a choisi une pièce de théâtre, qu’a-t-il trouvé dans celle-ci qu’il n’a pas trouvé dans une autre pièce présente dans son descriptif ? dans ce recueil poétique plutôt que dans tel autre ? chez Hugo poète plutôt que chez Hugo romancier ? la comparaison part bien de l’œuvre choisie, elle ne se focalise pas sur l’autre œuvre / auteur cité.

  1. Si la présentation et l’entretien de la seconde partie tournent court, l’examinateur peut-il relancer ?

Il peut relancer en restant centré sur l’œuvre choisie. Mais s’il n’y a rien… il n’y a rien.

construire son argumentaire

Entretien

Entretien 2

Date de dernière mise à jour : 22/06/2021

Ajouter un commentaire