Méthodologie, la contraction de textes bac 2020 - Exemples corrigés - Entraînement pour l'EAF 

Annales bac français 2019 - 2018 à 2002 - Corrigés philosophie 2019 - 2018 à 2010 - EAF 2020 séries générales, technologiques- programme - ressources - Bac 2021 

La contraction de texte au bac de français 2020, méthodologie

thème en lien avec les œuvres et les parcours préconisés pour l'objet d'étude argumentatif des séries technologiques.

Contraction de texte

 
 

En classe de première technologique Contraction de texte : il s'agit d'un texte argumentatif moderne/contemporain.

Méthodologie, la contraction de texte

 

En classe de première technologique

Contraction de texte : il s'agit d'un texte argumentatif moderne/contemporain. Il portera sur un thème en lien avec les œuvres et les parcours préconisés pour l'objet d'étude argumentatif des séries technologiques. A consulter, un exemple de contraction de texte corrigée

L’essai : il porterait sur ce "thème" qui figure dans le texte et on attendra du candidat qu'il fasse référence à l'œuvre ancienne (parmi les trois) et au parcours étudiés durant l'année.

 

Pour répondre à la question : « contraction de texte » ou « résumé » ? La contraction de texte est contrainte par des critères précis, énoncés plus haut, il s’agit d’un exercice scolaire qui donne lieu à une épreuve d’examen ou de concours. Le résumé est souple, il ne concerne pas exclusivement le texte argumentatif et se pratique dans la vie courante : résumé d’un film, d’un livre, d’une journée. Le locuteur décide de sa longueur et de son contenu, préférant insister peutêtre sur ce qui a retenu son intérêt. Toutefois les concours ayant recours à l’exercice emploient indifféremment les deux termes « contraction de texte » ou résumé ».

Définition

Le résumé consiste à réécrire un texte plus brièvement, en respectant un nombre imposé de mots, tout en retenant les informations essentielles.

Règles de l’exercice

Voici les règles canoniques de l’exercice telles qu’elles sont données dans le B.O. du 7 juillet 1983 :

« Le résumé suit le fil du développement. Il donne au texte, dans le même ordre, une version condensée mais fidèle. Il ne change pas le système de l’énonciation ; il reformule le discours du texte initial sans prendre de distance. Il s’interdit un montage de citations : le candidat exprime dans son propre langage les assertions du texte. Il peut cependant, lorsqu’il s’agit de mots clés qu’il serait absurde de remplacer par de mauvais équivalents, reprendre les mots du texte et, par exception, citer entre guillemets une formule particulièrement significative ». (B.O., juillet 1983)

ac-grenoble 

 eduscol

 

Suivre le texte d’origine :

on respecte l’enchaînement des idées 

 

Conserver le même système d’énonciation :

Utiliser les mêmes pronoms et les mêmes temps verbaux que le texte d’origine. Par exemple, si le texte d’origine utilise la première personne du singulier (je) et le présent de l’indicatif, le résumé fera de même.  Il ne faut pas prendre de distance par rapport au texte ; sont donc exclues les formules du type : « Selon l’auteur… » ou « L’auteur dit que…».

 

Reformuler le texte

avec son propre vocabulaire sans se contenter d'enchaîner les citations
 

Respecter le nombre de mots imparti

Il faut faire figurer à la fin du résumé le nombre exact de mots utilisés (ce total sera vérifié et toute erreur sévèrement sanctionnée).

On dispose d’une marge de plus ou moins 10 %. Par exemple, pour un résumé demandé en 220 mots, +/- 10 %, on peut utiliser entre 198 et 242 mots.

Pour faciliter le recomptage, on place une barre tous les 10 mots.

Comment compter les mots ?

 

La règle de base repose sur une définition visuelle : un mot est une unité typographique isolée par deux blancs. Tous les mots élidés (: c’, d’, j’, l’, m’, n’, s’, t’) comptent donc pour un mot

Exemples

  • L’arbre : deux mots

  • C’est ainsi : trois mots

  • C’est-à-dire : quatre mots

Cas particuliers :

Les mots composés : chaque élément d’un mot composé compte pour un mot, à condition que cet élément constitue un mot en lui-même.

Exemples :

  • Après-midi : deux mots 

  • Aujourd’hui : un mot (« aujourd » et « hui » ne sont pas des mots)

  • A-t-il : deux mots (le « t » ici est purement euphonique)

  • Socio-éducatif : un mot (socio n’est pas un mot)

Les dates : 2019 : un seul mot ; le 3 janvier 2019 : 4 mots

Les pourcentages : 60 %,  2 mots

Les sigles : SNCF, EDF, un mot

Les noms propres : Jean de La Fontaine, 4 mots

Compter le nombre de mots pour vérifier la longueur du résumé : un mot est séparé par un blanc, la préposition « à » compte pour un mot ainsi que l’article élidé « l’ ». Les tirets ne comptent pas « c’est-à-dire » contient 4 mots. - Inscrire le nombre de mots à la fin du texte contracté

Mentionner les références du texte

À la fin du résumé, indiquer l’auteur et la source (journal, revue, ouvrage…) du texte. Ces indications n’entrent pas dans le décompte des mots.


 

Réduire le format du texte, au quart selon la prescription des épreuves de l’EAF

Quels types de textes et quelle durée pour l’exercice ?

On choisira des textes de type dénotatif, qui présentent des informations, des arguments et des idées.

Au choix :

Un article de presse tiré d’un quotidien (Le Monde), d’une revue (Autrement), d’un magazine d’opinion (L’Express, Le Point)

Un extrait tiré d’un essai

Un extrait tiré d’un texte classique (notamment en 2de)

Quelle longueur ? Entre 800 et 1000 mots. Le texte doit pouvoir être résumé environ au quart de sa longueur initiale ( de 200 à 250 mots). Néanmoins on peut estimer que certains textes comprenant beaucoup d’exemples ou d’idées secondaires feront l’objet d’une réduction plus importante, de l’ordre du cinquième plutôt que du quart.

 

Les techniques de réductions :

Outils, réduction de groupe de mots : termes génériques en remplacement d’une énumération, remplacement d’une périphrase par un mot, supprimer les présentatifs « c’est », « il y a ». Remplacement par un adverbe d’un groupe prépositionnel : « avec adresse → adroitement ».

Outils, réduction de la phrase : remplacement du passif par l’actif, remplacer une forme négative par un mot avec préfixe négatif, reformuler les complétives, relatives et subordonnées en remplaçant par un adverbe, un adjectif, un nom…

Quelle durée pour l’exercice ? On peut estimer qu’un résumé de 200 mots peut être réalisé en une heure trente environ.

Schéma de la méthode

 

I – phase d'analyse

Lecture

Lire en faisant attention aux références du texte, le nom de l'auteur, le titre du livre, l'extrait, la date de publication.

Déterminer le thème, ce dont parle le texte et la thèse, le point de vue de l'auteur.

prise de contact avec le texte (10 mn environ)

Comprendre le texte (10 mn)

 

Première explication préalable du texte

Numéroter les paragraphes. Chaque paragraphe comprend un énoncé du sujet / argument/ exemple/ formule de conclusion.

Souligner les mots clés, les articulations logiques (en effet, donc, en revanche, c'est pourquoi, d'abord, ensuite, enfin...). Comprendre l’enchaînement des idées (examiner pour cela la première et la dernière phrase d’un paragraphe)

Analyser le texte (15 min)

 

II – Synthèse

 

établir le plan du texte (10mn) :

regrouper les paragraphes, repérer le processus d’argumentation, se demander ce qui justifie le passage d’un paragraphe à un autre (addition, expression de la cause, de la conséquence, de l’opposition). Le résumé peut être à ce moment l’occasion d’une leçon de grammaire sur les liens logiques (coordination, subordination). Bien repérer l’essentiel de l’accessoire (faire la différence entre exemples et arguments)

I.

A.

1°)

a)

 

5/ Rédiger le résumé (45mn) : reformuler, en suivant le plan du texte, la pensée de l’auteur. Supprimer les exemples sauf ceux qui ont une valeur argumentative.

Pour le comptage des mots, une méthode simple : numéroter les lignes et écrire 10 mots par lignes.

- trouver des formules personnelles en cherchant des synonymes

- mettre en valeur la progression du raisonnement en insistant sur les articulations logiques

- orthographe : 4 à 6 fautes = -1 point, 7 à 9 fautes = -2 points, 10 – 12 fautes = - 3, plus de 12 fautes =- 4 points.

- tricherie : si mauvais décompte de mots = -2 points, puis -1 point tous les 5 mots en trop.

 

L’essentiel :

Réduire le format du texte, au quart selon la prescription des épreuves de l’EAF Restituer le point de vue de l’auteur sans commentaire personnel Conserver l’énonciation Respecter l’ordre des idées et la stratégie argumentative

 

Source

 

 
 
Grammaire

La question de grammaire à l'oral de français 2020 2

À l’oral, l’épreuve de l'EAF 2020 reste en deux parties- Le commentaire devient linéaire complété par une question de grammaire- Le candidat répond à la question de grammaire. Cette partie est notée sur 2 points. La question porte sur le texte : elle vise l'analyse syntaxique d'une partie de phrase.

Bac 2020
Comment le bac de français 2020 va t'il se passer pour les séries générales? new

Comment le bac de français 2020 va t'il se passer pour les séries générales? La réforme du bac 2021 aura ses premiers effets en 2020 avec les EAF. le nouveau bac a quatre objets d'étude.L'écrit comporte un commentaire ou une dissertation. Le coefficient change. Le commentaire devient linéaire +question de grammaire

Bac 2020
Comment le bac de français 2020 va t'il se passer pour les séries technologiques? new

Comment le bac de français 2020 va t'il se passer pour les séries technologiques? Explication de la réforme du bac 2021 qui aura ses premiers effets en 2020 avec les EAF. Bac écrit, la dissertation ou synthèse et essai. Bac oral, commentaire linéaire complété par une question de grammaire -Le coefficient change

Contraction de texte
La contraction de texte au bac de français 2020, méthodologie new

La contraction de texte au bac de français 2020, méthodologie - thème en lien avec les œuvres et les parcours préconisés pour l'objet d'étude argumentatif des séries technologiques. réécrire un texte plus brièvement, en respectant un nombre imposé de mots, tout en retenant les informations essentielles. Programme 2020

Contraction de texte
Exemple d'un texte réduit au quart. Contraction corrigée pour vous entraîner new

Exemple d'un texte réduit au quart. Contraction corrigée pour vous entraîner - S'entraîner avec les corrigés du site à l'exercice de la contraction de texte, séries technologiques, programme du bac de français 2020 - Schéma d'ensemble Travail sur les connecteurs logique - Organisation de la pensée du texte -

Contraction de texte
Exercices de contractions pour vous entraîner au bac de l'EAF 2020 new

Exercices de contractions pour vous entraîner au bac de l'EAF 2020-Entraînement à l'exercice de la contraction pour les séries technologiques - Texte à résumer (texte de 416 mots à résumer en 104 mots-proposition : texte de 807 mots (plus difficile)-proposition : texte de 807 mots (plus difficile)

Bac 2019
Sujet zéro pour l'épreuve anticipée de français, séries générales et technologiques new

Sujet zéro pour l'épreuve anticipée de français, séries générales et technologiques- Entraînez-vous avec les sujets zéro à la dissertation, à l''essai et à la contraction d'un texte -Épreuve anticipée de français - Voie technologique - Contraction de texte suivie d’un essai Sujet zéro - Voie générale Sujet zéro

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 12/08/2019