français 2021 Washington - Français B.Général Groupe 1 - Français B.Techno Groupe 1 - Bac G français métropole 2021 - Bac T français métropole 2021 - bac pro français 2021

Sujets corrigés Bac de français Technologique, métropole 2021. Corrigés en ligne sujets1 et 2 dès la fin de l'épreuve

Bac 2021

Sujets du bac technologique de français 2021

Sujets 1 et 2 de français en ligne le jeudi 17 juin dès la sortie de l'épreuve

Epreuve : BAC Technologique

Matière : Français

Classe : Première

Centre : Métropole

Date : jeudi 17 juin 2021

Heure : 14h00

Durée : 4h

 

Pour la voie technologique

Deux commentaires et deux contractions de textes, chacune suivie d’un essai, seront donc proposés. Les candidats bénéficieront ainsi d’un choix doublé par rapport à une session normale.

 

Vous pouvez aussi réviser avec les corrigés 2019

EAF corrigés 2019 Techno

Sujet EAF bac technologique

 Commentaire de texte 
Contraction de texte et essai 

 

A consulter également la correction académique du bac technologique de français 

Sujet 1  -   Sujet 2 

 

Sujet 1 : commentaire et contractions de texte avec un essai

Commentaire de texte :
Romain Gary, La Promesse de l'aube, 1960.

Contraction de texte et essai :
Sujet A
Montaigne, Essais, "Des Cannibales". Texte de Tzvetan Todorv, "La découverte de l'Amérique", 1992.
Comment surmonter les obstacles qui empêchent les cultures différentes de se rencontrer ?

Sujet B
Jean de La Fontaine, Fables. Texte d'Eloïse Lhérété, "Des livres ont du pouvoir", 2020.
L'imagination nous éloigne-t-elle du monde ou nous permet-elle de mieux le comprendre ?

Sujet C
Voltaire, L'Ingénu. Texte d'Antoine Lilti, "Lumières. Peut-on éduquer le peuple ?", 2019.
N'apprend-on à réfléchir qu'en lisant des livres ?

Bac technologique français première 2021 métropole 1 sujet officielBac technologique français première 2021 métropole 1 sujet officiel (134.87 Ko)

Sujet 2 : commentaire et contractions de texte avec un essai

Commentaire de texte :
Victor Hugo, Le Roi s'amuse, 1832.


Contraction de texte et essai :
Sujet A
Montaigne, Essais, "Des Cannibales". Texte de Rodolphe Christin, Manuel de l'anti-tourisme, 2008.
Selon vous, les voyages sont-ils l'occasion de rencontrer d'autres cultures ?

Sujet B
Jean de La Fontaine, Fables. Texte d'après Janick Auberger, "Entre l'écrit et l'image, l'animal de fiction, un homme travesti ?", 2007.
Parler de l'animal, est-ce forcément parler de l'Homme ?

Sujet C
Voltaire, L'Ingénu. Texte d'après Antoine Lilti, "L'héritage des Lumières", 2019.
Se pose-t-on aujourd'hui les mêmes questions que celles qui préoccupaient les écrivains des Lumières ?

Bac technologique français première 2021 métropole 2 sujet officielBac technologique français première 2021 métropole 2 sujet officiel (180.96 Ko)

Les corrigés des sujets 1 et 2

Romain Gary, La Promesse de l'aube : Comment l'emploi de l'héroï-comique permet-il à Romain Gary de mettre en lumière d'une façon tendre le caractère démesuré de l'amour de sa mère ?

 

Commentaire de Romain Gary, La Promesse de l'aube

Projet de lecture : Comment l'emploi de l'héroï-comique permet-il à Romain Gary de mettre en lumière d'une façon tendre le caractère démesuré de l'amour de sa mère ?

 

Plan :

I Un regard rétrospectif tendre et amusé du narrateur

A) Un récit au passé

B) Le point de vue interne du narrateur

C) Amusement du narrateur sur sa propre crédulité

II Une écriture de l'exagération

A) Une tonalité épique reposant sur hyperboles et énumérations de verbes d'action

B) Une exagération à des fins comiques

III L'amour absolu de la mère pour son fils

A) Caractère totalisant des termes se rapportant au regard qu'elle porte sur son fils ("nullement", "confiance totale")

B) C'est le regard de la mère qui rend possible l'action du personnage

 

Sujet 1, corrigé des contractions de textes et essais

Bac technologique – Sujet 1

Sujet A

Contraction de texte :

Contrairement à la découverte de contrées, celles de leurs habitants ne permet pas de susciter une connaissance objective et achevée. La rencontre des Indiens d'Amérique s'avérera particulièrement complexe. Il n'y a rien de familier dans ce que l'on a découvert, aucun langage commun n'est possible. Former des interprètes s'avère particulièrement difficile. D'autant plus qu'un certain nombre meurt au cours du voyage. Le second obstacle à la perception des autres provient des désirs particuliers des explorateurs. Cela transforme le regard qu'ils portent sur leurs découvertes. Colon recherche les richesses ; Amerigo recherche les récits.

De plus, sans contact préalable il est plus difficile de se débarasser de ses préconceptions, ceux forgés par les récits antérieurs. Colon se croyant en Asie, il projette ses lectures de Marco Polo ou des explorateurs antiques.

C'est la conjugaison des histoires passées et de l'envie de plaire aux lecteurs qui entraîne la production du mythe selon lequel les habitants du Nouveau monde vivent dans l'âge d'or : ils n'ont ni vêtements ni religion et la notion de propriété leur est étrangère. (191)

Essai

Comment surmonter les obstacles qui empêchent les cultures différentes de se rencontrer ?

Problématique : La rencontre des cultures différentes se fait-elle en évacuant la part de subjectivité qui altère ce que l'on voit ou en faisant droit à l'étrangeté de l'autre ?

Plan :

I Il convient de laisser de côté les attentes que l'on projette sur le peuple rencontré

II Voir autrui dans sa plus grande étrangeté, sans la possibilité de le ramener à quelque chose de connu empêche toutefois de le rencontrer véritablement

III L'obstacle de la rencontre est surmonté lorsque c'est notre propre peuple que nous abordons comme s'il était étranger, rendant possible la découverte d'un monde commun.

sujet B
Jean de La Fontaine, Fables. Texte d'Eloïse Lhérété, "Des livres ont du pouvoir", 2020.
L'imagination nous éloigne-t-elle du monde ou nous permet-elle de mieux le comprendre ?

Contraction du texte d'Eloïse Lhérété

Un livre qui compte dans la vie suscite pensées, sensations et images. Il éveille tout un ensemble d'émotions. Sa force laisse une marque. Certains livres nous changent car ils nous projettent dans un autre rapport au temps et à l'espace. Tandis que notre attention est accaparée par de nombreuses activités, il nous ouvre un espace à l'écart où l'on peut se retrouver, rêver et penser. Le texte me renvoie à mon dialogue intérieur. Alors que l'écran d'ordinateur limite mon imagination, le livre l'intensifie.

Beaucoup de penseurs ont vu dans la lecture un moyen d'accéder à une vie sprituelle. Les livres permettent de fuir une réalité difficile. La littérature nous ouvre à Autrui tout en nous offrant. Lisant, je mène toutes les existences, je m'identifie aux personnages. Par la lecture nous remettons en question notre manière de vivre. Nos lectures nous proposent de nouveaux modèles à l'aune desquels nous construire

De nos jours on prête tous les mérites à la lecture mais autrefois on a pu craindre qu'elle n'inspire une mauvaise conduite. La pratique de la lecture ne présage pas d'une vie bonne. Les livres nous font grandir. (200 mots)

Essai

L'imagination nous éloigne-t-elle du monde ou nous permet-elle de mieux le comprendre ?

Problématique :

L'imagination représente-t-elle une fuite de la réalité ou bien lui donne-t-elle un meilleur accès ?

Plan :

I Imaginer c'est se mettre en marge de la réalité, s'offrir un temps à soi

II L'imagination peut déformer le monde auquel nous sommes-habitués

III C'est cette déformation qui permet d'attirer notre attention sur des points permettant de mieux le comprendre

Contraction et essai

Sujet I

C - Voltaire, L'ingénu

Contraction de texte

L'essence des Lumières se trouve dans l'idée que la diffusion du savoir entraînera le progrès commun. Ici se trouve leur universalisme. Tout être humain peut penser par lui-même et le savoir doit donc s'adresser à chacun. Le but des Lumières est de libérer les hommes par le développement de leur esprit critique. L'écueil a pour origine que cette autonomie ne peut pas concerner uniquement l'individu. Pour l'homme seule la force des préconceptions est un obstacle infranchissable. En revanche, la totalité des lecteurs peut s'éduquer au moyen de l'effort de quelques uns à répandre les idées d'indépendance et de raison.

La propagation des «Lumières» ne se fait donc pas toute seule mais est un mouvement collectif. Le rôle des philosophes est alors prépondérant. D'ordinaire on s'imagine que la difficulté réside dans la censure des autorités politiques ou religieuses. Il était toutefois possible de publier des livres aux idées non admises sans en être inquiété personnellement.

Le public représentait une plus grande menace que la censure. Les auteurs étaient relativement sévères quant à l'éducation de l'opinion publique. L'imprimerie permettait de répandre leurs idées mais également d'autres formes de croyances. Il n'y avait plus d'instance d'évaluation de la qualité des travaux. (217 mots)

Essai

N'apprend-on à réfléchir qu'en lisant des livres ?

Problématique : Les livres sont-ils un outil suffisant pour la formation de l'esprit critique ?

I La pratique de la lecture permet de développer des compétences nécessaires à la réflexion

II Toutefois les livres peuvent contenir des textes qui rendent crédules et ne présagent pas de leur bon usage

III La lecture de livre doit s'accompagner de la confrontation au monde afin de forger un esprit critique véritable.

Sujet 2, Commentaire de Victor Hugo, Le Roi s'amuse-Dans quelle mesure le dispositif théâtral du roi caché donne-t-il à l'aveu amoureux de Blanche une dimension comique ?

 

Commentaire de Victor Hugo, Le Roi s'amuse

Projet de lecture : Dans quelle mesure le dispositif théâtral du roi caché donne-t-il à l'aveu amoureux de Blanche une dimension comique ?

Plan :

I Une scène d'aveu amoureux

A) Langage mélioratif

B) Rôle du confident dans cet aveu

C) Le caractère versifié de la pièce renforce la dimension lyrique de l'aveu

II Le détournement comique de la scène

A) Le comique de geste et de répétition

B) Des apartés comiques

C) Le double sens des termes élogieux de Dame Bélard

Sujet 2, corrigé des contractions de textes et essais

Sujet 2

A – Montaigne, Essai, « Des Cannibales »

Contraction de texte

Les premiers voyageurs étaient d'authentiques explorateurs mais les espaces qu'ils découvrirent allaient se transformer pour beaucoup en de simples lieux touristiques.

En dépit de nombreux efforts la plupart des destinations touristiques se trouvent de façon irréductible soumises à une triple standardisation : standardisation du territoire, standardisation des esprits, standardisation des activités touristiques.

Afin de fuir ce phénomène nous nous mettons à désirer des espaces qui en auraient été épargnés. Nous sommes de plus en plus nombreux à partir dans ces contrées. Il nous est possible de partir partout au point de, par notre nombre entraîner une modification de ces espaces. Ce rêve d'une nature préservée ne nous fait pas voir que ces espaces natures sont habités par d'autres que nous. La précipitation du voyageur n'est pas sans perturber l'objet même de son désir.

L'homme de l'hypermodernité ne supporte ni le vide ni sa propre compagnie. Il se fuit le plus loin possible. Les médias lui donnent l'idée de nouvelles destinations inexplorées. Jusqu'où ce phénomène auto-destructeur ira-t-il ?

Il devient difficile de ne pas suivre les chemins déjà tracés qui rendent le monde entier semblable à l'Occident.

Un tel jugement voit dans le tourisme un moyen pour l'identité et les valeurs occidentales de se répandrent. (217 mots)

Essai

Selon vous, les voyages sont-ils l'occasion de rencontrer d'autres cultures ?

Problématique

En voyageant parvenons-nous à rencontrer d'autres cultures ou bien ne transformons-nous pas nécessairement notre destination

Plan :

I Voyager implique un déplacement dans un lieu différent représentant une forme d'altérité

II Toutefois, le voyage contient dans son essence, par la mise en place des moyens de son effectuation, la tranformation des lieux visités et la perte de leur culture

III En voyageant on rencontre bien plutôt sa propre culture telle qu'on ne l'avait jamais envisagée

 

Sujet 2

B – Jean de La Fontaine, Fables, livres VII à IX

Contraction de texte

Dans la fiction l'animal peut revêtir différents aspects. Qu'un animal s'exprime comme un homme est une chose qui nous est plus familier que le zoomorphisme. L'homme occidental accepte mal l'idée que l'animal soit présent en lui du fait de l'histoire des idées.

L'homme entièrement animalisé est traditionnellement le produit d'une métamorphose ayant le plus fréquemment pour but de sanctionner. Ces transformations servent alors à mieux connaître l'homme.

L'animalisation de l'homme est plus difficile à concevoir que l'inverse. Elle représente le plus souvent une régression. Les animaux sont rarement vus comme un idéal.

L'anthropomorphisme paraît moins dangereux. Les animaux ne sont qu'une excuse pour apprendre des hommes. Il s'agit de rendre accessible les idées en partant de ce qui est connu. Ces fictions peuvent divertir les enfants tout comme elles sont capables de porter un jugement sur les hommes.

Cette technique qui se sert de l'animal pour parler des hommes rend la morale plus plaisante.

Les artistes font tout ce qu'ils désirent de l'animal pour créer leurs oeuvres. Mais cela n'a pas l'air d'avoir modifié la vision de nos rapports avec les animaux. (204 mots)

Essai

Parler de l'animal, est-ce forcément parler de l'Homme ?

Problématique : Lorsqu'il fait intervenir des animaux l'auteur ne fait-il que décrire les hommes ou bien porte-t-il un regard sur les rapports que nous entretenons avec eux ?

I Les figures animales sont un moyen pour juger les hommes

II Toutefois, la distance qu'ils offrent avec la réalité décrite entraîne plusieurs niveaux de lecture

III Le fait d'user de figures animales pour parler de nous met alors en question le rapport que nous entretenons avec eux.

 

Sujet II

C – Voltaire, L'ingénu

Contraction de texte

Les Lumières suscitent de nombreuses réactions. Les Lumières seraient au fondement de nos principes. On ne peut donc réduire les Lumières à une simple époque. Elles transmettent l'idée d'un héritage. Mais la nature de cet héritage ne fait pas consensus.

Trop souvent les Lumières sont décrites sans nuances.

Il est alors aisé pour leurs opposants d'en montrer les défauts.

Porter un jugement correct à leur égard nécessite de ne pas se positionner pour ou contre une représentation sans subtilité.

Pour ce faire il est nécessaire de reconnaître les divergences qui parcouraient les philosophes. Tous les principes que l'on attribue couramment aux Lumières peuvent être remis en question : leur rapport à la foi, leur défense de la démocratie ou bien leur amour du progrès.

Il faut voir dans les Lumières un ensemble de controverses visant à comprendre les mutations de la société d'Ancien Régime.

Leur militantisme s'accompagnait toujours d'ironie et de doute.

C'est pourquoi ils préféraient les fictions aux traités.

Les Lumières n'apportent pas des réponses mais un ensemble de questions qui se posent encore à nous. (185 mots)

Essai

Se pose-t-on aujourd'hui les mêmes questions que celles qui préoccupaient les écrivains des Lumières ?

Problématique : Les questions posées par les Lumières étaient-elles propres à leur époque ou bien sont-elles universelles ?

Plan :

I Les questions posées par les Lumières portent sur des sujets qui nous parlent toujours (le rapport de la foi et de la raison, la question de la technique)

II Pourtant ils ont un traitement tout à fait singulier de ces questions et propre à leur époque

III Si leurs questions sont aussi les nôtres, c'est qu'elles sont consubstantielles du début de la modernité qui est encore la nôtre.

Date de dernière mise à jour : 25/06/2021

Ajouter un commentaire