Saint John Perse, commentaires littéraires, "Le mur", Image à Crusoé, et "Vendredi" Éloge. Version du mythe du bon sauvage.

La littérature d'idées du XVIe siècle au XVIIIe siècle - Programme du bac de français 2021 - dimension poétique à l'évocation de Robinson

Saint john perse

"Vendredi" de Saint John Perse. En quoi ce poème est -il représentatif d'un héritage symboliste ?

 

Éloges est un recueil de poèmes de Saint-John Perse, composé entre 1904 et 1910 et paru l'année suivante aux éditions de La Nouvelle Revue française. Premier cycle poétique abouti de son auteur – constituant une partie de ce qui sera appelé plus tard le « cycle antillais » –, ce recueil composite pose les éléments caractéristiques du travail d'écriture de Saint-John Perse dans son rapport sensitif au monde, à ses éléments, et en particulier à son île natale, la Guadeloupe qu'il a été contraint de quitter définitivement à l'âge de douze ans et dont il vivra perpétuellement l'exil – sans jamais y retourner

Alexis Leger, dit Saint-John Perse, né le  à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe et mort le  à Hyères dans le Var, est un poète, écrivain et diplomate français, lauréat du prix Nobel de littérature.

En marge des mouvements littéraires de son époque, sa poésie, en prose, est réputée pour son hermétisme, mais aussi pour sa force d’évocation. Il reçoit le prix Nobel de littérature en 1960 « pour l’envolée altière et la richesse imaginative de sa création poétique, qui donne un reflet visionnaire de l’heure présente

 

 "vendredi" de Saint John Perse



Rires dans du soleil,

ivoire ! agenouillements timides, les mains aux choses de la terre…

Vendredi ! que la feuille était verte, et ton ombre nouvelle, les mains

si longues vers la terre, quand, près de l’homme taciturne, tu remuais

sous la lumière le ruissellement bleu de tes membres !

- Maintenant l’on t’a fait cadeau d’une défroque rouge. Tu bois l’huile

des lampes et voles au garde-manger ; tu convoites les jupes de la cuisinière

qui est grasse et qui sent le poisson ; tu mires au cuivre de ta livrée tes yeux

devenus fourbes et ton rire, vicieux.

Problématique

Comment ce poème peut-il être caractérisé comme une « histoire de l'âme » ?

Plan du commentaire littéraire

I/ Un poème en prose...

A) Un texte fluide

B) Un inconfort de compréhension

II/... marqué par l'empreinte du symbolisme

A) Des caractéristiques frappantes,

B) qui tentent à déchiffrer le monde

III/ … En quête d'un renouveau de l'homme.

A) Un recours aux images pour écrire les sensations

B) Le poème, comme cycle de la vie ?

Consulter le commentaire littéraire 

Lecture de l'analyse
 

 

 

 
 

Saint-John Perse, Le mur, Image à Crusoé, Éloge. Comment l'image de l'île surgit-elle?

Saint-John Perse, "Le mur", Images à Crusoé, Éloge

Texte du commentaire

Le pan de mur est en face, pour conjurer le cercle de ton rêve.

Mais l’image pousse son cri.

La tête contre une oreille du fauteuil gras, tu éprouves tes dents avec ta langue : le goût des graisses et des sauces infecte tes gencives.

Et tu songes aux nuées pures sur ton île, quand l’aube verte s’élucide au sein des eaux mystérieuses.

C’est la sueur des sèves en exil, le suint amer des plantes à siliques1, l’âcre insinuation des mangliers2 charnus et l’acide bonheur d’une substance noire dans les gousses.

C’est le miel fauve des fourmis dans les galeries de l’arbre mort.

C’est un goût de fruit vert, dont surit3 l’aube que tu bois; l’air laiteux enrichi du sel des alizés…

Joie ! Ô joie déliée dans les hauteurs du ciel ! Les toiles pures resplendissent, les parvis invisibles sont semés d’herbages et les vertes délices du sol se peignent au siècle d’un long jour

 

Problématique 

Comment l'image de l'île surgit-elle ?

Plan de l'étude :

  • I) Situation de malaise
  • a) Sensation gustative
  • b)Sensation visuelle
  • c) La lourdeur
  • II) Bien-être pour l'île
  • A) Espace fermé
  • B) Libération de l'image
  • C) Réalité de l'image

 

Consulter le commentaire littéraire 

Questionnaire sur le "Le mur", Images à Crusoé, Éloge

 

 

 

Analyse syntaxique d'une phrase, Des Coches III, 6 et des Cannibales I, 31

Objet d'étude : La littérature d'idées du XVIe siècle au XVIIIe siècle

 Montaigne, "Essais", "Des Cannibales", I, 31 / parcours : Notre monde vient d'en trouver un autre.

Littérature d'idées  -  Bac général et technologique 2021

 

 

Vous pouvez aussi consulter 

EAF 2021, Montaigne, les Essais, Des cannibales, I, 31, "Trois d'entre eux...hauts-de-chausses!"

commentaire littéraire et questionnaires

Spécial bac oral de l'EAF 2021

Commentaire linéaire Montaigne, les Essais, Cannibales I, 31 "Trois d'entre eux...hauts-de-chausses!" et questions de grammaire pour l'oral de français 
 

 

 

 Questions de grammaire sur Des coches 

Relevez une proposition consécutive - A quoi fait-elle référence? 

 proposition consécutive « qu’on lui apprend encore son abc » - Elle fait référence à l’univers de la petite enfance

Relevez une proposition conjonctive de temps qui confirme l'idée d'une relation fraternelle et insiste sur la décadence de l'Ancien monde 

 Certaines symétries viennent confirmer cette idée d’une relation fraternelle - C’est le cas de la conjonctive de temps introduite par « quand », « cet autre monde ne fera qu’entrer dans lumière quand le nôtre en sortira »et du parallélisme « l’un des deux membres sera perdu, l’autre en pleine vigueur » qui insiste sur la décadence de l’Ancien Monde.

Questions de grammaire sur Des cannibales I, 31, "trois d'entre eux... hauts-de-chausses!"

Combien de propositions la première phrase comporte t'-elle ?

La première phrase de l'extrait comporte 5 propositions. Nous avons 5 subordonnées incises. L'effet recherché est d'interpeller le lecteur, de l'alerter et de mettre en avant le sens prémonitoire de Montaigne sur le danger à venir.

Quel est l’intérêt grammatical pour Montaigne d'utiliser des hyperbates ***1 dans celle-ci ?

L'intérêt pour Montaigne est de relancer la phrase, et par conséquent laisser sa pensée se développer. Montaigne se sert alors de certains procédés grammaticaux afin de préciser sa pensée.

*** 1 - L'hyperbate (substantif féminin), du grec huper (« au-delà, au-dessus ») et bainein (« aller ») soit huperbatos (« inversion »), est une figure de style qui consiste à prolonger une phrase que l'on pouvait penser terminée par ajout d'un élément qui se trouve ainsi déplacé.

 

Questions de grammaires possibles à l'oral du bac de français 2021- CLXI, Lettres Persanes, Montesquieu, Roxane à Usbek - Trois questions - Analyse syntaxique d'une phrase

Date de dernière mise à jour : 21/04/2021

Ajouter un commentaire