Les repères philosophiques, contingent et nécessaire. Problématiser au bac -Cours, exercices, repérage des notions

Avons-nous besoin d'art? Désir / besoin : la satisfaction du besoin est nécessaire, celle du désir est contingente. Repérage des notions "nécessité" "contingence" -philosophie 2022

Kant

Dans ce cours, exercices, QCM = Repérage et analyse des distinctions conceptuelles autour du corrigé suivant :

Avons-nous besoin d'art? 

La nécessité et la contingence sont des catégories modales, tout comme la possibilité et l'impossibilité

La nécessité est l'impossibilité pour une chose d'être autre qu'elle n'est

La contingence, possibilité qu'une chose arrive ou n'arrive pas, s'oppose à la nécessité (est nécessaire ce qui ne peut pas ne pas être

Selon la définition de Leibniz : "Est contingent tout ce dont le contraire est possible". Donc, tout ce qui pourrait ou aurait pu ne pas être.

La contingence implique l’admission d'une cause indéterminée, n’expliquant pas plus un effet qu’un autre, ne fournissant aucune solution déterminée du problème 

La nécessité, selon le Phèdre de Platon reflète l'inexorable ; selon ce dialogue, la nécessité s'oppose au plein gré

Avons-nous besoin d'art? Désir / besoin : la satisfaction du besoin est nécessaire, celle du désir est contingente

 

Désir / besoin : la satisfaction du besoin est nécessaire, celle du désir est contingente

Le besoin est relatif : besoin pour
→ Kant : impératif hypothétique

Double enjeu du sujet :
notre nature : connaître nos besoins, ce qui structure notre existence
valeur de l'art : activité gratuite ou liée à des besoins anthropologiques ?

Problème : Art pas lié à notre survie et pourtant grande réticence à l'idée de l'abandonner complètement : pourquoi cette tension ?


Nous n'avons pas besoin d'art pour vivre (= survivre)

a) art = activité gratuite dans son essence. L'art est inutile :
Théophile Gautier : « Tout ce qui est utile est laid »
L'activité artistique, créatrice ou contemplative, ne remplit aucun besoin vital, ne sert à rien. Les besoins sont d'ordre biologique. Les animaux de pratiquent pas l'art.

b) L'art suppose justement un dépassement de la sphère du biologique. Kant : la contemplation esthétique est désintéressée, elle va de pair avec un abandon des considérations matérielles, elle suppose une attitude de l'esprit qui n'est pas celle de la satisfaction des besoins. L'art est intrinsèquement étranger au besoin.

c) L'art est une activité gratuite, ludique, oisive. Elle est réservée à ceux qui ont les moyens de consacrer leur temps à autre chose que la satisfaction des besoins : elle s'adresse prioritairement aux riches, comme le montrent les prix sur le marché de l'art. Preuve que l'art n'est pas indispensable.


Nous avons besoin de l'art pour certaines actions

a) Valeur didactique de l'art. Peut servir comme outil pédagogique. Peut permettre de donner de la force à un message (politique, moral...). Peut même avoir sa valeur didactique propre, dans des types de savoir / de vérité qui lui sont propres : justesse psychologique, vérités existentielles... (exemples littéraires nombreux)

b) L'art satisfait un désir de communication, d'expression que le langage habituel ne permet pas. Il permet un accès à l'ineffable. Certains états intérieurs, certaines couches de sens dans le monde, ne peuvent pas être exprimées d'une autre manière. Idée de l'art comme langage à part, universel.


Nous avons besoin d'art pour vivre (= mener une existence heureuse et sensée)

a) Précisément nous ne sommes pas comme les autres animaux et avons une conscience, une sensibilité, une intelligence qui diffèrent des leurs. Nous sommes des animaux raisonnables et cela génère une sphère de nouveaux besoins, spécifiques à l'humanité. Le propre de l'homme implique des besoins proprement humains.

b) L'art apaise. L'expérience du malheur est proprement humaine ; le plaisir esthétique vient apporter une consolation elle aussi proprement humaine. Sa force, sa capacité à toucher l'âme le rend indispensable pour affronter les épreuves de la vie. « La musique adoucit les moeurs ». Nietzsche : la création est « le grand remède à la douleur ».

c) Nous avons besoin de sens. L'art (création + contemplation) vient faire advenir ce sens, cette cohérence des choses. Par le sens qu'il porte, il peut transcender l'absurdité de l'existence et nous faire vivre dans un monde où exister en vaut la peine. Il apporte une raison d'être à soi et au monde extérieur. Nietzsche : « sans la musique, la vie serait une erreur ».

Le lexique des concepts philosophiques

Lexique

Lexique de philosophie, de A à Z. Bac 

Lexique de philosophie, de A à Z. Bac 2022

 

 

Date de dernière mise à jour : 24/08/2021

Ajouter un commentaire