Annales bac français 2019 - 2018 à 2002 - Corrigés philosophie 2019 - 2018 à 2010 - EAF 2020 séries générales, technologiques- programme - ressources - Bac 2021 

Les annales du bac de français, sujets nationaux et les corrigés, année 2015 séries ES et S, session juin. Objet d'étude, le théâtre

Bac

 

Le texte théâtral et sa représentation, du XVIIème siècle à nos jours.

Les corrigés des sujets du bac de français 

Sujets nationaux, année 2015, séries ES, S, session de juin

 

 

 

 

Le texte théâtral et sa représentation, du XVIIème siècle à nos jours.

Le sujet comprend :

Texte A : Jean Racine (1639-1699), Phèdre, Acte V, scène 6, vers 1527-1561(1677)

Texte B : Eugène Ionesco (1909-1994), Le Roi se meurt, fin de la pièce (1962)

Texte C : Laurent Gaudé (né en 1972), Le Tigre bleu de l’Euphrate, Acte X (2002)

 

A consulter

En 2014, les séries ES, S ont travaillé sur la poésie

Les annales du bac de français, sujets nationaux et les corrigés, année 2014 séries ES et S, session juin. Objet d'étude, la poésie
 

Les sujets du bac 2013 des séries ES, S qui sont tombées sur le roman

Les annales du bac de français, sujets nationaux et les corrigés, année 2013 séries ES et S, session juin. Objet d'étude, le personnage de roman

 

 

Lire et télécharger le sujet en version intégrale, PDF

Sujet series s es 2015Sujet series s es 2015 (323.94 Ko)

 

ÉCRITURE

I- Vous répondrez d’abord à la question suivante (4 points) :

Les auteurs du corpus ont choisi d’évoquer la mort sur scène. Vous comparerez les choix adoptés dans les trois extraits.

II- Vous traiterez ensuite, au choix, l’un des trois sujets suivants (16 points) :

Commentaire :

Vous commenterez l’extrait de Laurent Gaudé (Texte C).

Dissertation :

En vous fondant sur des exemples puisés dans le corpus et dans votre expérience de spectateur, vous vous demanderez dans quelle mesure la mise en scène renforce l’émotion que suscite le texte théâtral.

Invention :

Imaginez la lettre qu’aurait pu adresser Ionesco à un metteur en scène de sa pièce à propos du dénouement.

Dans cette lettre, il explique comment, selon lui, l’actrice doit jouer le rôle de Marguerite et précise les éléments de mise en scène qui accompagnent la mort du roi.

Rédigez cette lettre en vous fondant sur vos expériences personnelles de spectateur et vos lectures

 

 

 
 

CORRECTION PROPOSEE

 

E.A.F. - SESSION 2015

Sujets et consignes de correction académiques à consulter en plus de la correction proposée par le site www.sujetscorriges.fr  dès la sortie de l'épreuve

Corrige serie s es 2015Corrige serie s es 2015 (496 Ko)

 

Correction de l'écriture d'invention

Quelques éléments de correction pour l'écriture d'invention

 

Imaginez la lettre quaurait pu adresser Ionesco à un metteur en scène de sa pièce à propos du dénouement.

Dans cette lettre, il explique comment, selon lui, lactrice doit jouer le rôle de Marguerite et précise les éléments de mise en scène qui accompagnent la mort du roi.

Rédigez cette lettre en vous fondant sur vos expériences personnelles de spectateur et vos lectures

Quelques indications et pistes pour réussir l'écriture d'invention :

Vous deviez respecter dans un premier temps les consignes.

Il s'agit d'écrire une lettre donc :

- date + lieu + formules adaptées pour interpeller et saluer.

Ex / Mon cher ami comme formule pour introduire la lettre

La formule de politesse doit être mise à la fin de la lettre.

Pour la signature : signez "Eugène Ionesco".

Ionesco s'adresse à un metteur en scène donc la lettre doit mentionner les intentions de Ionesco . La lettre doit être argumentative et Ionesco doit prendre position : les arguments doivent être clairement exposés dans le but de convaincre ou de persuader.

Dans cette lettre, il explique comment, selon lui, lactrice doit jouer le rôle de Marguerite et précise les éléments de mise en scène qui accompagnent la mort du roi = la lettre doit donc bien expliquer comment l'actrice doit interpréter son rôle en donnant le maximum de détails sur le jeu théâtral, c'est-à-dire, ton, costume, éclairage....

Il s'agit de proposer des éléments de mise en scène

Ex : Marguerite se tient d'abord devant le roi qui la suit, elle finit ensuite par le pousser une fois derrière lui entraînant ainsi sa mort.

 

 

 

 
 

Correction du commentaire

Corrigé du commentaire

 

I - Un monologue annonciateur de la mort : Alexandre de Grand annonce sa mort à venir

- Un constat : une mort proche "je vais mourir. Une mort acceptée comme un bilan. v.25 « Je serai bientôt l'une de ces millions d'ombres » = ce futur a une valeur de futur prophétique. Pas de révolte. La mort est attendue sans réticence, résistance. Evocation de la mort : jeu d'ombre et de lumière + le feu : « Dans ce feu qui me ronge », « Ces millions d'ombres », « dans tes souterrains sans lumière »

- Une fatalité acceptée : Il est seul face à la mort : « nu comme au sortir de ma mère » : acceptation totale comme le dernier évènement de la vie = une fin de cycle. La boucle est fermée. La mort arrive fatalement et nous ramène au début de la vie.

- Un bilan d'existence : « mourir seul », « sans ami » « souvenir de conquête » « j’ai failli », « pas osé » = amertume + souvenirs

II - Un monologue témoignage : de la vie à la mort

- La mort = une expérience unique et singulière vers laquelle le héros tend. Partage de cette expérience à venir : seul face à la mort. Usage de la première personne du singulier + anaphore. Expérience vécue seul mais partagée.

- Témoignage du passé : passé composé, évocation des exploits passés. Il se place en héros encore vivant ainsi que le suggère le champ lexical de l'héroisme, épique : « épée », « cheval », « ami », « bataille », « conquêtes »

- Témoignage après la mort : Il imagine que dans le séjour des morts la vie terrestre aura encore prise sur lui "mon âme, longtemps encore, sera secouée du souffle du cheval" comme si la vie perdurait encore après la mort. Sa vision de la mort est humaine.

III - Un monologue à l'image de la condition humaine

- Alexandre le Grand = image d'un héros qui renvoie à l'homme en proie à ses souvenirs au moment de mourir. Le passé est-il vain? Questionnement universel pour celui qui approche de l'instant final, la vie se perd, s'efface, les derniers souvenirs envahissent l'esprit encore lucide du personnage qui se prépare à mourir.

- Regrets, soif, désirs encore inassouvis

- Vanité des souvenirs face à la fatalité de la mort = rappel de notre humaine condition. Tragique de la fatalité, de la tragique de la mortelle condition de l'homme.

 

 

 
 

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 05/06/2019