Français (cycle 4) 5e, 4e, 3e. Langage oral -Attendus de fin de cycle-Étude de la langue,grammaire, orthographe, lexique-Culture littéraire,artistique

Compétences travaillées - Comprendre et s'exprimer à l'oral- Lire, écrire -Compréhension des textes-Comprendre le fonctionnement de la langue-Acquérir des éléments de culture littéraire,artistique

Collège

 

Collège

Français, cycle 4, 5e, 4e, 3e. Langage oral -Attendus de fin de cycle-Étude de la langue,grammaire, orthographe, lexique-Culture littéraire,artistique 

Français, cycle 4, 5e, 4e, 3e. Langage oral -Attendus de fin de cycle-Étude de la langue,grammaire, orthographe, lexique-Culture littéraire,artistique-Attendus de fin de cycle- Cours sur skype niveau collège, élèves scolarisés, candidats libres, lycées français à l'étranger. Coaching scolaire, AEFE-Préparation au DNB

Terminologie utilisée

 Nature (ou classe grammaticale) / fonction. Nom (nom propre, nom commun) / groupe nominal / verbe / déterminant (article défini, article indéfini, article partitif, déterminant possessif, déterminant démonstratif, déterminant numéral, déterminant indéfini, déterminant exclamatif, déterminant interrogatif) / adjectif / pronom (pronom personnel, pronom démonstratif, pronom possessif, pronom indéfini, pronom interrogatif, pronom relatif) / adverbe / conjonction (conjonction de subordination, conjonction de coordination) / préposition / interjection. Sujet du verbe / COD / COI / attribut du sujet / attribut du COD / complément circonstanciel / complément du nom / épithète / apposition. Verbe : groupes - radical - marque du temps - marque de personne / terminaison / mode / aspect. Mode indicatif, temps simples : présent, imparfait, passé simple, futur ; temps composés : passé composé, plus-que-parfait, passé antérieur, futur antérieur // mode conditionnel présent, passé // mode subjonctif, présent, passé, imparfait, plus-queparfait // mode impératif, présent // modes non personnels : infinitif, participe présent, participe passé. Forme active / forme passive / forme impersonnelle / forme négative / forme exclamative. Phrase simple / phrase complexe / phrase verbale / phrase non verbale. Voix active, voix passive, voix pronominale. Proposition : indépendante / principale / subordonnée. Proposition subordonnée conjonctive, interrogative indirecte, relative, infinitive, participiale. Coordination / juxtaposition / subordination. Discours direct / indirect / indirect libre. Champ lexical, famille de mots, champ sémantique, niveau de langue. Mot dérivé, mot composé, locution. Radical, préfixe, suffixe, synonyme, antonyme, homonyme, polysémie

Langage oral - Attendus de fin de cycle

L’enseignement de l’oral au cycle 4 conduit les élèves à entrer davantage dans les genres codifiés de l’oral en les pratiquant et en en identifiant les caractéristiques. Des moments spécifiques lui sont consacrés en lien avec les activités de lecture et d'écriture. Dans le cadre d’une démarche explicite, les élèves apprennent à tirer profit de l’écoute de discours oraux élaborés ; ils apprennent à en élaborer eux-mêmes, à s’appuyer efficacement sur une préparation, à maîtriser leur expression, à apporter leur contribution dans des débats permettant des discussions réfléchies et structurées.

Attendus de fin de cycle

− comprendre et interpréter des discours oraux élaborés (récit, exposé magistral, émission documentaire, journal d’information, etc.) ;

− élaborer et prononcer une intervention orale continue de cinq à dix minutes (présentation d’une œuvre littéraire ou artistique, exposé des résultats d'une recherche, défense argumentée d’un point de vue) ;

− participer à un débat de manière constructive et en respectant la parole de l'autre ;

− lire un texte à haute voix de manière claire et intelligible ; dire de mémoire un texte littéraire ; s’engager dans un jeu théâtral.

- situer les textes littéraires dans leur contexte historique et culturel ;

− lire une œuvre complète et rendre compte oralement de sa lecture ;

− lire et comprendre, pour chaque niveau du cycle, au moins trois œuvres complètes du patrimoine étudiées en classe, trois œuvres complètes, notamment de littérature de jeunesse, en lecture cursive, et trois groupements de textes (lecture analytique ou cursive).

Ressources Eduscol

Au cycle 4, les écrits des élèves s’articulent toujours avec l’étude des œuvres littéraires et l’enseignement de la grammaire, du vocabulaire et de l’orthographe.

Écriture

Au cycle 4, les écrits des élèves s’articulent toujours avec l’étude des œuvres littéraires et l’enseignement de la grammaire, du vocabulaire et de l’orthographe. Les élèves explorent les différentes fonctions de l’écrit et apprennent à enrichir leurs stratégies d’écriture. Grâce à la diversité et à la fréquence des activités d'écriture, ils apprennent à mettre les ressources de la langue et les acquis de leurs lectures au service d’une écriture plus maîtrisée. Il convient d’accorder une place aux activités d’entraînement pour automatiser certaines dimensions de l’écrit et pour favoriser l’élaboration de stratégies et de démarches variées et adaptées au contexte. Il est important d’établir un lien entre l’écriture de textes et l’étude de la langue, de différentes manières : par anticipation de leçons de langue (écrire avant d’étudier un point de langue), en prolongement (écrire pour appliquer une leçon), en révision (améliorer son écrit grâce au savoir acquis en étude de la langue).  

La pratique de l’écrit devient ainsi plus réflexive et les élèves acquièrent de l’autonomie dans l’amélioration de leurs écrits. Ils savent utiliser l’écrit pour travailler et apprendre. Ils comprennent qu’un écrit n’est jamais spontanément parfait et qu’il doit être repris pour rechercher la formulation qui convient le mieux, préciser ses intentions et sa pensée, justifier un point de vue. Le regard positif de l’enseignant qui encourage l’élève, le caractère motivant des différentes situations proposées, porteuses de sens, la collaboration entre pairs donnent le plaisir de l’écriture et aiguisent la curiosité pour la langue et son fonctionnement.

Attendus de fin de cycle

− communiquer par écrit et sur des supports variés (papier, numérique) un sentiment, un point de vue, un jugement argumenté en tenant compte du destinataire et en respectant les principales normes de la langue écrite ;

− formuler par écrit sa réception d’une œuvre littéraire ou artistique ;

− rédiger, en réponse à une consigne d’écriture, un écrit d’invention s’inscrivant dans un genre littéraire du programme, en s’assurant de sa cohérence et en respectant les principales normes de la langue écrite ;

− utiliser l’écrit pour réfléchir, se donner des outils de travail.

Étude de la langue (grammaire, orthographe, lexique) - Attendus de fin de cycle

La grammaire est au service des compétences de lecture et d'écriture nécessaires pour s'approprier le sens des textes et mener des analyses littéraires étayées. Ces compétences sont également mobilisées en rédaction

Les notions concernant la cohérence et la cohésion des textes (respect de la syntaxe, de l’énonciation, des éléments sémantiques qui assurent l’unité du texte) sont étudiées en contexte, lors de la lecture et de l’écriture. Le lexique est l’objet d’une attention constante et d’apprentissages structurés et progressifs. La progression prend appui sur les écrits des élèves.

La grammaire est au service de l’orthographe.

Le travail du cycle 3 se poursuit dans le but de construire une relation plus exigeante à la norme, en continuant à se fixer de grandes priorités en fonction des régularités orthographiques auxquelles il faut s'entraîner et qu'il convient de s’approprier par automatisme.

La grammaire est au service de la réflexion sur la langue.

L’objectif n'est pas la mémorisation de règles ou d'étiquettes grammaticales pour elles-mêmes, mais bien l’apprentissage de ce qui permet de comprendre la phrase, les liens entre les mots et les groupes de mots, et ainsi de réfléchir au bon usage de la langue et de l’orthographe. Les élèves perçoivent la langue comme un système organisé et régulé par des normes, qui évoluent historiquement et varient selon les situations, les régions et les milieux sociologiques, mais présentent une cohérence et une rigueur dont ils prennent peu à peu conscience. Ils en examinent le fonctionnement et en appréhendent l'organisation, dans le prolongement de ce qui a été commencé au cycle 3, en mettant plus particulièrement en évidence les notions et les mécanismes qui concernent l’orthographe. Au cycle 4, c’est la syntaxe qui fait l’objet d'une étude plus systématique et c’est dans la perspective de leur fonctionnement syntaxique que sont étudiées les classes de mots et leurs relations. Pour parvenir à une compréhension et une vision d’ensemble du système de la langue, des séances spécifiques doivent être consacrées à la structuration des connaissances acquises lors des activités de langage oral, de lecture et d’écriture. L’étude de la langue construit et entretient ainsi une vigilance grammaticale et orthographique ; l’observation de la langue a des retombées sur les activités d’oral, de lecture et d’écriture en permettant une utilisation consciente des moyens de la langue. La terminologie qui figure à la suite du programme est celle qui doit être connue des élèves.

Attendus de fin de cycle

− mobiliser les connaissances orthographiques, syntaxiques et lexicales en expression écrite et orale ainsi qu’en révision de texte, dans des contextes variés ;

− être capable d’analyser les principaux constituants d’une phrase simple et complexe ;

− être capable d’orthographier les mots d’usage courant, de conjuguer correctement les verbes, de pratiquer les accords dans le groupe nominal.

Culture littéraire et artistique

 L’acquisition d’une culture littéraire et artistique est l’une des finalités majeures de l’enseignement du français. Elle suppose que les élèves prennent goût à la lecture et puissent s’y engager personnellement ; qu’ils soient, à cette fin, encouragés à lire de nombreux livres ; qu’ils puissent acquérir des connaissances leur permettant de s’approprier cette culture et de l’organiser, d’affiner leur compréhension des œuvres et des textes, et d’en approfondir l’interprétation. Au cycle 4, le travail en français, dans ses différentes composantes, est organisé à partir de quatre grandes entrées, « Se chercher, se construire », « Vivre en société, participer à la société », « Regarder le monde, inventer des mondes », « Agir sur le monde », qui font chacune l’objet d’un questionnement spécifique par année. Le travail autour de ces différentes entrées s’appuie sur un corpus, comme il est indiqué ici, mais ne se limite pas à l’étude de textes ; il comprend aussi les activités d’écriture, d’oral et de travail sur la langue. Toutes les composantes du français sont concernées. Les questionnements obligatoires sont complétés par des questionnements complémentaires au choix du professeur. Ces entrées et questionnements mettent en lumière les finalités de l’enseignement ; ils présentent la lecture et la littérature comme des ouvertures sur le monde qui nous entoure, proposent des réponses aux questions que se pose l’être humain et permettent d’aborder les enjeux proprement littéraires, spécifiques au français. À travers ces questionnements, l’élève est conduit à s’approprier les textes, à les considérer non comme une fin en soi mais comme une invitation à la réflexion. Chaque questionnement est accompagné de précisions sur les enjeux littéraires et de formation personnelle, et d’indications de corpus mentionnant des points de passage obligés et des possibilités, non limitatives, d’étude. Ces indications permettent d’orienter la mise en œuvre et de ménager dans la programmation annuelle des professeurs un équilibre entre les genres et les formes littéraires ; elles définissent des points de passage obligés nécessaires à la construction d’une culture commune et proposent des ouvertures vers l’éducation aux médias et vers d’autres formes d’expression artistique (particulièrement des œuvres picturales et cinématographiques) ; elles invitent à explorer tel ou tel genre, tel ou tel mouvement littéraire et artistique, telle ou telle notion et établissent des liens avec la programmation en histoire : certains questionnements sont en effet propices à un travail commun entre différentes disciplines, notamment dans le cadre d’un enseignement pratique interdisciplinaire.

5ème - Le voyage et l'aventure - Avec autrui, famille, amis, réseaux - Imaginer des univers nouveaux - Héros, héroïsme - L’être humain est-il maître de la nature ?

Le voyage et l’aventure : pourquoi aller vers l’inconnu ?

− découvrir diverses formes de récits d’aventures, fictifs ou non, et des textes célébrant les voyages ;

− comprendre les raisons qui poussent à vouloir découvrir l’autre et l’ailleurs, et s’interroger sur les valeurs mises en jeu dans ces projets et ces rencontres ;

− s’interroger sur le sens des représentations qui sont données des voyages et de ce qu’ils font découvrir.

On étudie :

− en lien avec la programmation annuelle en histoire (thème 3 : « Transformations de l’Europe et ouverture sur le monde aux XVIe et XVIIe siècles »), des extraits d’œuvres évoquant les grandes découvertes (récits contemporains ou postérieurs à cette époque, non fictifs ou fictifs). On peut aussi étudier sous forme d’un groupement de textes des poèmes évoquant les voyages et la séduction de l’ailleurs ou un roman d’aventures.

Avec autrui : famille, amis, réseaux

− découvrir diverses formes, dramatiques et narratives, de la représentation des relations avec autrui ;

− comprendre la complexité de ces relations, des attachements et des tensions qui sont figurés dans les textes, en mesurer les enjeux ;

− s’interroger sur le sens et les difficultés de la conquête de l’autonomie au sein du groupe ou contre lui.

On étudie :

− une comédie du XVIIe siècle (lecture intégrale). On peut aussi étudier sous forme d’un groupement de textes des extraits de récits d’enfance et d’adolescence, fictifs ou non. Ce questionnement peut également être l’occasion d’exploiter des documents et créations issus des médias. 

Imaginer des univers nouveaux

− découvrir des textes et des images relevant de différents genres et proposant la représentation de mondes imaginaires, merveilleux ou utopiques ;

− être capable de percevoir la cohérence de ces univers imaginaires ;

− apprécier le pouvoir de reconfiguration de l’imagination et s’interroger sur ce que ces textes et images apportent à notre perception de la réalité.

On étudie :

− un conte merveilleux (lecture intégrale). On peut aussi étudier des extraits d’utopies ou de romans d’anticipation, ou encore un groupement de poèmes ou de récits proposant une reconfiguration poétique de la réalité. On peut exploiter des images fixes ou des extraits de films créant des univers imaginaires.

Héros/héroïnes et héroïsmes

− découvrir des œuvres et des textes relevant de l’épopée et du roman, et proposant une représentation du héros/de l’héroïne et de ses actions ;

− comprendre le caractère d’exemplarité qui s’attache à la geste du héros/de l’héroïne et la relation entre la singularité du personnage et la dimension collective des valeurs mises en jeu ;

− s’interroger sur la diversité des figures de héros/ d’héroïnes et sur le sens de l’intérêt qu’elles suscitent.

On étudie :

− en lien avec la programmation annuelle en histoire (thème 2 : « Société, Église et pouvoir politique dans l’occident féodal, XIe -XVe siècles »), des extraits d’œuvres de l’époque médiévale, chansons de geste ou romans de chevalerie et − des extraits d’œuvres épiques, de l’Antiquité au XXIe siècle. On peut aussi exploiter des extraits de bandes dessinées ainsi que des films ou extraits de films mettant en scène des figures de héros/d’héroïnes.

L’être humain est-il maître de la nature ?

− interroger le rapport de l’être humain à la nature à partir de textes et d’images empruntés aux représentations de la nature à diverses époques, en relation avec l’histoire des arts, et saisir les retournements amorcés au XIXe siècle et prolongés à notre époque ;

− comprendre et anticiper les responsabilités humaines aujourd’hui.

On peut étudier ou exploiter :

− en lien avec la programmation annuelle en histoire et en géographie, des descriptions réalistes ou poétiques, des enluminures, des œuvres gravées ou peintes témoignant de l’art de discipliner la nature du Moyen Âge à l’époque classique, ou d’en rêver les beautés réelles ou imaginaires ;

− des récits d’anticipation, des témoignages photographiques sur l’évolution des paysages et des modes de vie.

Ressources Eduscol

4ème -Discours amoureux en poésie- Individu et société : confrontations de valeurs ? La fiction pour interroger le réel-Informer, s’informer, déformer ? La ville, lieu de tous les possibles ?

Dire l’amour

− découvrir des poèmes de différentes époques exprimant les variations du discours amoureux ;

− comprendre les nuances du sentiment amoureux et quelques-unes des raisons qui en font un thème majeur de l’expression littéraire et artistique ;

− s’interroger sur le rôle des images et des références dans la poésie amoureuse.

On étudie :

− un ensemble de poèmes d’amour, de l’Antiquité à nos jours. On peut aussi étudier une tragédie du XVIIe siècle, une comédie du XVIIIe siècle ou un drame du XIXe siècle, ou encore des extraits de nouvelles, de romans et de films présentant l’analyse du sentiment amoureux.

Individu et société : confrontations de valeurs ?

− découvrir, à travers des textes relevant des genres dramatique et romanesque, la confrontation des valeurs portées par les personnages ;

− comprendre que la structure et le dynamisme de l’action dramatique, ou romanesque, ont partie liée avec les conflits, et saisir quels sont les intérêts et les valeurs qu’ils mettent en jeu ;

− s’interroger sur les conciliations possibles ou non entre les systèmes de valeurs mis en jeu.

On étudie :

− une tragédie ou une tragicomédie du XVIIe siècle (lecture intégrale), ou une comédie du XVIIIe siècle (lecture intégrale) ; On peut aussi étudier sous forme d’un groupement de textes des extraits de romans ou de nouvelles des XVIIIe , XIXe , XXe et XXIe siècles.

La fiction pour interroger le réel

− découvrir des œuvres et des textes narratifs relevant de l’esthétique réaliste ou naturaliste ;

− comprendre quelles sont les ambitions du roman réaliste ou naturaliste au XIXe siècle en matière de représentation de la société ;

− comprendre comment le récit fantastique, tout en s’inscrivant dans cette esthétique, interroge le statut et les limites du réel ;

− s’interroger sur la manière dont les personnages sont représentés et sur leur rôle dans la représentation de la réalité.

On étudie :

− en lien avec la programmation annuelle en histoire (thèmes 2 et 3 : « L’Europe et le monde au XIXe siècle » et « Société, culture et politique dans la France du XIXe siècle »), un roman ou des nouvelles réalistes ou naturalistes (lecture intégrale). On peut également s’appuyer sur une adaptation cinématographique ou télévisuelle d’un roman ou d’une nouvelle réaliste ou naturaliste (étude intégrale ou groupement d’extraits). et − une nouvelle fantastique (lecture intégrale).

Informer, s’informer, déformer ?

− découvrir des articles, des reportages, des images d’information sur des supports et dans des formats variés, se rapportant à un même événement, à une question de société ou à une thématique commune ;

− comprendre l’importance de la vérification et du recoupement des sources, la différence entre fait brut et information, les effets de la rédaction, de la citation réduite et du montage ;

− s’interroger sur les évolutions éditoriales de l’information.

On étudie :

− des textes et documents issus de la presse et des médias (journaux, revues, enregistrements radio ou télévisés, médias numériques). Le travail peut se faire en lien avec la Semaine de la presse et des médias, comme préparation ou dans le prolongement de cet événement. On peut également exploiter des textes et documents conçus à des fins de propagande ou témoignant de la manipulation de l’information. On peut aussi étudier des extraits de romans, de nouvelles ou de films des XIXe , XXe et XXIe siècles traitant du monde de la presse et du journalisme.

La ville, lieu de tous les possibles ?

− montrer comment la ville inspire les écrivains - poètes, auteurs de romans policiers, grands romanciers des XIXe et XXe siècles, etc.

– et les artistes qui la représentent dans sa diversité, sa complexité et ses contradictions ;

− s’interroger sur les ambivalences des représentations du milieu urbain : lieu d’évasion, de liberté, de rencontres, de découvertes, mais aussi lieu de « perdition », de solitude, de désillusion, de peurs ou d’utopies ;

− réfléchir aux conséquences à venir du développement des mégalopoles.

 On peut étudier ou exploiter :

− des descriptions et récits extraits des grands romans du XIXe siècle à nos jours présentant des représentations contrastées du milieu urbain ;

− des textes proposant une vision singulière et poétique de la ville. On peut aussi étudier l’importance de la ville dans le roman policier et dans le roman d’anticipation. On peut également exploiter des extraits de films, de BD, des portfolios photographiques, etc.

3ème - Se raconter, se représenter -Dénoncer les travers de la société -Visions poétiques du monde- Agir dans la cité : individu et pouvoir -Progrès et rêves scientifiques

Se raconter, se représenter

− découvrir différentes formes de l’écriture de soi et de l’autoportrait ;

− comprendre les raisons et le sens de l’entreprise qui consiste à se raconter ou à se représenter ;

− percevoir l’effort de saisie de soi et de recherche de la vérité ; − s’interroger sur les raisons et les effets de la composition du récit ou du portrait de soi.

On étudie :

− un livre relevant de l’autobiographie ou du roman autobiographique (lecture intégrale) ou − des extraits d’œuvres de différents siècles et genres, relevant de diverses formes du récit de soi et de l’autoportrait : essai, mémoires, autobiographie, roman autobiographique, journaux et correspondances intimes, etc. Le groupement peut intégrer des exemples majeurs de l’autoportrait ou de l’autobiographie dans d’autres arts (peinture, photographie ou images animées – vidéo ou cinéma).

Dénoncer les travers de la société

− découvrir des œuvres, des textes et des images à visée satirique, relevant de différents arts, genres et formes ;

− comprendre les raisons, les visées et les modalités de la satire, les effets d’ironie, de grossissement, de rabaissement ou de déplacement dont elle joue, savoir en apprécier le sel et en saisir la portée et les limites ;

− s’interroger sur la dimension morale et sociale du comique satirique.

On étudie :

− des œuvres ou textes de l’Antiquité à nos jours, relevant de différents genres ou formes littéraires (particulièrement poésie satirique, roman, fable, conte philosophique ou drolatique, pamphlet) et − des dessins de presse ou affiches, caricatures, albums de bande dessinée. On peut aussi exploiter des extraits de spectacles

Visions poétiques du monde

− découvrir des œuvres et des textes relevant principalement de la poésie, du romantisme à nos jours ;

− comprendre que la poésie joue de toutes les ressources de la langue pour célébrer et intensifier notre présence au monde, et pour en interroger le sens ;

− cultiver la sensibilité à la beauté des textes poétiques et s’interroger sur le rapport au monde qu’ils invitent le lecteur à éprouver par l’expérience de leur lecture.

On étudie :

− des poèmes ou des textes de prose poétique, du romantisme à nos jours, pour faire comprendre la diversité des visions du monde et leur inscription dans des esthétiques différentes ; le groupement peut intégrer des exemples majeurs de paysages en peinture.

Agir dans la cité : individu et pouvoir

− découvrir des œuvres et textes du XXe siècle appartenant à des genres divers et liées à des bouleversements historiques majeurs ;

− comprendre en quoi les textes littéraires dépassent le statut de document historique et pourquoi ils visent audelà du témoignage et de la simple efficacité rhétorique ;

− s’interroger sur les notions d’engagement et de résistance, et sur le rapport à l’histoire qui caractérise les œuvres et textes étudiés.

On étudie :

− en lien avec la programmation annuelle en histoire (étude du XXe siècle, thème 1 : « L’Europe, un théâtre majeur des guerres totales »), une œuvre ou la partie significative d’une œuvre portant un regard sur l’histoire du siècle – guerres mondiales, société de l’entre-deuxguerres, régimes fascistes et totalitaires (lecture intégrale). On peut aussi étudier des extraits d’autres œuvres, appartenant à divers genres littéraires, ainsi que des œuvres picturales ou des extraits d’œuvres cinématographiques.

Progrès et rêves scientifiques

− s’interroger sur l’idée du progrès scientifique, notamment au XIXe siècle, tantôt exalté et mythifié, tantôt objet de répulsion ou de désillusion ;

− poser la question des rapports entre les sciences et la littérature, notamment à travers des œuvres mettant en scène la figure du savant, créateur génial et bienfaiteur, ou figure malfaisante et diabolique ;

− interroger l’ambition de l’art à penser, imaginer voire anticiper le progrès scientifique et technologique.

On peut étudier des romans et des nouvelles de science fiction et des récits d’anticipation. On peut aussi avoir recours à des textes et documents issus de la presse et des médias (articles de journaux ou de revues, enregistrements radio ou télévisés, médias numériques).

 

Cp

Le français au CP. Ressources d'accompagnement du programme 2

Programmes, ressources,évaluations Cycle 2 Français au CP - Les ressources d'accompagnement du programme: langage oral, lecture, compréhension de l'écrit, écriture,étude de la langue. Cours sur skype, apprentissage, élèves scolarisés, candidats libres, lycées français à l'étranger. Coaching scolaire, AEFE

Ce1 ce2

Le français en CE1 et CE2. Ressources d'accompagnement du programme 2

Programmes, ressources,évaluations Cycle 2 Français CE1, CE2 - Les ressources d'accompagnement du programme: langage oral, lecture, compréhension de l'écrit, écriture,étude de la langue. Cours sur skype, apprentissage, élèves scolarisés, candidats libres, lycées français à l'étranger. Coaching scolaire, AEFE

Classe primaire

Consolidation du français cycle 3-CM1, CM2, 6ème. Ressources d'accompagnement du programme 2

Français cycle 3 -Le langage oral, CM1, CM2, 6ème-Ressources d'accompagnement- Lecture et compréhension-culture littéraire,artistique-étude de la langue-Évaluation des niveaux- Cours sur skype CM1, CM2, 6e, élèves scolarisés, candidats libres, lycées français à l'étranger. Coaching scolaire, AEFE : suivi scolaire

Dnbrevet

Ressources d'accompagnement du programme de français cycle 4, 5e, 4e, 3e: Regarder le monde, inventer des mondes 3

Ressources d'accompagnement français cycle 4 : Regarder le monde,inventer des mondes-Imaginer des univers nouveaux, 5e-fiction pour interroger le réel, 4e-Visions poétiques du monde, 3e- Cours sur skype collège, élèves scolarisés,candidats libres, lycées français à l'étranger. Coaching scolaire AEFE-Préparation au DNB

Orthographe
les spécificités du cycle de l'apprentissage du français (cycle 2), CP, CE1 et CE2 new

Spécificités du cycle, apprentissage du français (cycle 2), CP, CE1,CE2 -Lecture, compréhension de l’écrit-Étude de la langue (grammaire, orthographe, lexique)-Cours sur skype, apprentissage, élèves scolarisés, candidats libres, lycées français à l'étranger. Coaching scolaire, AEFE enseignement français à l’étranger

Cycle 3
les spécificités du cycle de consolidation du français (cycle 3), CM1, CM2, 6ème new

Spécificités du cycle, consolidation du français cycle 3-CM1, CM2, 6ème- Langue orale écrite, constituants phrase simple, complexe, orthographe grammaticale, lexicale -Cours sur skype CM1, CM2, 6e, élèves scolarisés, candidats libres, lycées français à l'étranger. Coaching scolaire, AEFE

Collège
Français (cycle 4) 5e, 4e, 3e. Langage oral -Attendus de fin de cycle-Étude de la langue,grammaire, orthographe, lexique-Culture littéraire,artistique new

Français, cycle 4, 5e, 4e, 3e. Langage oral -Attendus de fin de cycle-Étude de la langue,grammaire, orthographe, lexique-Culture littéraire,artistique-Attendus de fin de cycle- Cours sur skype niveau collège, élèves scolarisés, candidats libres, lycées français à l'étranger. Coaching scolaire, AEFE-Préparation au DNB

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 02/12/2019