Imaginer des univers nouveaux (classe de 5e)-Voyages lunaires-De l'autre côté du miroir -Rêver d'un autre monde

Voyages lunaires, Méliès, J. Verne, Cyrano de Bergerac les états et empires de la lune-De l’autre côté du miroir Fleischer Le voyage fantastique-Lewis Caroll, Alice au pays des merveilles

Cyrano de bergerac 1

Que révèlent les récits de voyage sur les autres et sur soi ?

Voyages lunaires - 

Pourquoi la lune, cet astre si proche (et le seul sur lequel l’homme a posé le pied), a-t-elle été un objet d’inspiration pour les artistes ?

Extraits de récits

Lucien de Samosate, Histoire véritable Lucien de Samosate,

Icaromenippe ou le voyage au-dessus des nuages Cyrano de Bergerac,

Les Etats et empires de la lune Jules Verne,

De la terre à la lune et Autour de la lune

Stéfan Wul, Retour à “o”

René Barjavel, Colomb de la lune

Poèmes

Jules Laforgue, L’imitation de NotreDame la Lune (recueil)

Alfred de Musset, Ballade à la lune (poème)

Paul Verlaine, Clair de lune (poème)

Images fixes et animées

Georges Méliès, Le voyage dans la lune - Analyse 

Hergé, Objectif lune, On a marché sur la lune

La première rencontre cinématographique entre des hommes et des extraterrestres, c'est dans "Le Voyage dans la Lune" de Georges Méliès. 

Melies

Cyrano de Bergerac, l'autre monde ou les états et empires de la lune

Cyrano de bergerac 1

  • Dans L’autre monde ou les états et empires de la lune, le narrateur, qui est aussi le héros, débarque sur la lune et part à la découverte de cette planète, où il rencontre des créatures étranges.
  • Il reprend à Samosate l'idée du voyage sur la lune dans son ouvrage en 1649, l'autre monde ou les états et empires de la lune.
  • C'est un roman dans lequel le héros narrateur raconte ses aventures sur la lune. Dans ce cadre là, Cyrano de Bergerac nous offre une nouvelle perspective sur “L'Autre”. Nous sommes dans un récit imaginaire qui autorise d'investir “l'Autre” différemment avec un regard nouveau sur la diffférence.
  • Donnez la définition d'une relation de voyage
  • Il s'agit d'un récit écrit par un voyageur qui fait au lecteur le témoignage de son aventure à travers des descriptions et anecdotes ainsi que des impressions personnelles.
  • - Donnez un exemple
  • On peut citer Marco Polo avec son livre des Merveilles.

 

Lecture de l'extrait

Je restai bien surpris de me voir tout seul au milieu d’un pays que je ne connaissais point. J’avais beau promener mes yeux, et les jeter par la campagne, aucune créature ne s’offrait pour les consoler. Enfin, je résolus de marcher, jusques à ce que la

Fortune me fît rencontrer la compagnie de quelque bête ou de la mort.

Elle m’exauça car au bout d’un demi-quart de lieue je rencontrai deux fort grands animaux, dont l’un s’arrêta devant moi, l’autre s’enfuit légèrement au gîte (au moins, je le pensai ainsi à cause qu’à quelque temps de là, je le vis revenir accompagné de plus de sept ou huit cents de même espèce qui m’environnèrent). Quand je les

pus discerner de près, je connus qu’ils avaient la taille, la figure et le visage comme nous. Cette aventure me fit souvenir de ce que jadis j’avais ouï conter à ma nourrice,  des sirènes, des faunes et des satyres. De temps en temps ils élevaient des huées si furieuses, causées sans doute par l’admiration de me voir, que je croyais quasi-être devenu monstre.

Une de ces bêtes-hommes m’ayant saisi par le col, de même que font les loups quand ils enlèvent une brebis, me jeta sur son dos et me mena dans leur ville. Je

fus bien étonné, lorsque je reconnus en effet que c’étaient des hommes, de n’en rencontrer pas un qui ne marchât à quatre pattes.

Quand ce peuple me vit passer, me voyant si petit (car la plupart d’entre eux ont douze coudées de longueur), et mon corps soutenu sur deux pieds seulement, ils ne purent croire que je fusse un homme, car ils tenaient, entre autres, que, la Nature ayant donné aux hommes comme aux bêtes deux jambes et deux bras, ils s’en devaient servir comme eux. [ ... ]

Ils disaient donc – à ce que je me suis fait depuis interpréter – qu’infailliblement j’étais la femelle du petit animal de la reine. [... ] Je fus mené droit au palais. [...]

Les grands me reçurent avec des admirations plus modérées que n’avait fait le  peuple quand j’étais passé par les rues. Leur conclusion néanmoins fut semblable, à savoir que j’étais sans doute la femelle du petit animal de la reine. Mon guide me l’interprétait ainsi ; et cependant lui-même n’entendait point cette énigme, et ne savait qui était ce petit animal de la reine ; mais nous en fûmes bientôt éclaircis, car le roi quelque temps après, commanda qu’on l’amenât. À une demi-heure de

là je vis entrer, au milieu d’une troupe de singes qui portaient la fraise et le hautde- chausses, un petit homme bâti presque tout comme moi, car il marchait à deux pieds ; sitôt qu’il m’aperçut, il m’aborda par un criado de vuestra mercede [...] .

Ce petit homme me conta qu’il était Européen, natif de la Vieille Castille, qu’il avait trouvé moyen avec des oiseaux de se faire porter jusques au monde de la Lune où

nous étions à présent ; qu’étant tombé entre les mains de la reine, elle l’avait pris pour un singe, à cause qu’ils habillent, par hasard, en ce pays-là, les singes à l’espagnole,

et que, l’ayant à son arrivée trouvé vêtu de cette façon, elle n’avait point outé qu’il ne fût de l’espèce.

« Il faut bien dire, lui répliquai-je, qu’après leur avoir essayé toutes sortes d’habits, ils n’en aient point rencontré de plus ridicule et que c’était pour cela qu’ils les

équipent de la sorte, n’entretenant ces animaux que pour se donner du plaisir.

– Ce n’est pas connaître, dit-il, la dignité de notre nation, en faveur de qui l’Univers se produit des hommes que pour nous donner des esclaves, et pour qui la Nature

ne saurait engendrer que des matières de rire [...].» Notre entretien n’était que la nuit, à cause que dès six heures du matin jusques au soir

la grande foule de monde qui nous venait contempler à notre loge nous eût détournés ; d’aucuns nous jetaient des pierres, d’autres des noix, d’autres de l’herbe. Il n’était

 bruit que des bêtes du roi. [...] Je ne sais si ce fut pour avoir été plus attentif que mon mâle à leurs simagrées et à leurs tons ; tant y a que j’appris à entendre leur langue et à l’écorcher un peu. Aussitôt les nouvelles coururent par tout le royaume qu’on avait trouvé deux hommes sauvages, plus petits que les autres, à cause des mauvaises nourritures que la solitude nous avait fournies, et qui, par un défaut de la semence de leurs pères, n’avaient pas les jambes de devant assez fortes pour s’appuyer dessus. Cette créance allait prendre racine à force de cheminer, sans les prêtres du pays qui s’y opposèrent, disant que c’était une impiété épouvantable de croire que non seulement des bêtes mais des monstres fussent de leur espèce. [ ... ] Enfin ils bridèrent si bien la conscience des peuples sur cet article qu’il fut arrêté que je ne passerais tout au plus que pour un perroquet plumé ; ils confirmaient les persuadés sur ce que non plus qu’un oiseau je n’avais que deux pieds. On me mit donc en cage par ordre exprès du Conseil d’en haut

 

Le topos littéraire du passage de la porte : découvrir un univers inconnu ou mieux se connaitre - Robert Fleischer Le voyage fantastique (1966)

Le topos littéraire du passage de la porte : découvrir un univers inconnu ou mieux se connaitre ?

Le passage est parfois une transgression : le héros pénètre dans un univers dont il ne maitrise pas les codes, où il est peut-être en danger. Mais c’est aussi un temps d’initiation : l’exploration de l’univers inconnu permet de mieux se connaitre, voire de se découvrir. C’est ainsi par exemple que les deux films de science-fiction (R. Fleischer, J. Dante) proposent un voyage d’aventures à l’intérieur du corps humain

Robert Fleischer Le voyage fantastique (1966)

Le Voyage fantastique (Fantastic Voyage) est un film américain de science-fiction réalisé par Richard Fleischer, sorti en 1966.

Les États-Unis et l'Union soviétique ont chacun développé une technologie qui permet à la matière d'être miniaturisée grâce à un procédé qui rétrécit chaque atome séparément, mais d'un intérêt limité car les objets reviennent à leur taille initiale après 60 minutes au plus.

Jan Benes, un scientifique travaillant derrière le rideau de fer, a découvert comment rendre le rétrécissement permanent. Avec l'aide de la CIA, le scientifique passe à l'ouest, mais un attentat le laisse plongé dans un coma profond avec un caillot de sang dans le cerveau. Le gouvernement des États-Unis est impatient de lui sauver la vie afin qu'il puisse partager le secret de la miniaturisation illimitée. Pour résorber le caillot, un groupe de scientifiques comprenant Grant, le capitaine Bill Owens, le Dr Michaels, le Dr Peter Duval et son assistante, Cora Peterson, prennent place à bord du « Proteus », un sous-marin miniaturisé puis injecté dans Benes. En raison de la durée du procédé de miniaturisation, l'équipe dispose de seulement une heure pour trouver et détruire le caillot avant une mort certaine : une fois que le sous-marin miniaturisé commencera à reprendre sa taille normale, il deviendra la cible du système immunitaire de Benes et sera détruit. Beaucoup d'obstacles gênent l'équipage pendant leur voyage. Un accident de parcours les force à passer par le cœur - celui-ci est provisoirement arrêté pour éviter des turbulences funestes - mais aussi les poumons pour se réapprovisionner en oxygène. Les membres de l'équipage sont bientôt contraints à « cannibaliser » leur appareil de radio afin de réparer le laser destiné à détruire le caillot de sang : il devient évident qu'il y a un saboteur dans le groupe

Lewis Caroll, Alice au pays des merveilles

  • Les récits merveilleux et fantastiques peuvent paraître très proches ; leur différence fondamentale est l'appréciation face au surnaturel :
  • dans un récit merveilleux, les données du monde surnaturel sont acceptées comme allant de soi par le lecteur, on observe de sa part une confiance, une crédulité, l'auteur ayant bien ménagé l'arrivée du merveilleux pour qu'il passe inaperçu. Personne ne s'étonnera donc dans un conte de fées de l'existence de dragons ou des sorcières.
  • le fantastique reste ancré dans la réalité. L'événement surnaturel n'est pas admis comme tel ; il crée une hésitation de la part du héros et du lecteur, qui peuvent soit trouver une explication rationnelle de l'événement, soit pencher pour son caractère surnaturel. Mais le fantastique prend fin dès qu'une réponse tranchée est apportée
  • Les Aventures d'Alice au pays des merveilles, Lewis Carroll
  • Fiche pédagogique sur cercle-enseignement.com

 

« Alice commençait à se sentir très lasse de rester assise à côté de sa sœur, sur le talus, et de n’avoir rien à faire : une fois ou deux, elle avait jeté un coup d’œil sur le livre que lisait sa sœur; mais il ne contenait ni images ni dialogues: «Et, pensait Alice, à quoi peut bien servir un livre où il n’y a ni images ni dialogues ? » Elle se demandait (dans la mesure où elle était capable de réfléchir, car elle se sentait tout endormie et toute stupide à cause de la chaleur) si le plaisir de tresser une guirlande de pâquerettes valait la peine de se lever et d’aller cueillir les pâquerettes, lorsque, brusquement, un Lapin Blanc aux yeux roses passa en courant tout près d’elle. Ceci n’avait rien de particulièrement remarquable ; et Alice ne trouva pas non plus tellement bizarre d’entendre le Lapin se dire à mi-voix : « Oh, mon Dieu ! Oh, mon Dieu ! Je vais être en retard ! » (Lorsqu’elle y réfléchit par la suite, il lui vint à l’esprit qu’elle aurait dû s’en étonner, mais, sur le moment, cela lui sembla tout naturel) ; cependant, lorsque le Lapin tira bel et bien une montre de la poche de son gilet, regarda l’heure, et se mit à courir de plus belle, Alice se dressa d’un bond, car, tout à coup, l’idée lui était venue qu’elle n’avait jamais vu de lapin pourvu d’une poche de gilet, ni d’une montre à tirer de cette poche. Dévorée de curiosité, elle traversa le champ en courant à sa poursuite, et eut la chance d’arriver juste à temps pour le voir s’enfoncer comme une flèche dans un large terrier placé sous la haie.
Un instant plus tard, elle y pénétrait à son tour, sans se demander une seule fois comment diable elle pourrait bien en sortir. »

Rêver d’un autre monde ? Comment l’invention d’un autre monde permet de repenser le nôtre ? Utopie - dystopie - uchronie

Uchronie : Ceux qui sauront, Pierre Bordage

Dystopie : Le Passeur, Lois Lowry

Enquêtes de Logicielle (série),

Christian Grenier (en particulier @pocalypse et Cinq degrés de trop)

Divergente, Veronica Ross (trilogie)

Films

Divergente, Neil Burger

The Giver, Phillip Noyce A.I.

Intelligence artificielle, Steven Spielberg

  • Le français au CP. Ressources d'accompagnement du programme 2

    Programmes, ressources,évaluations Cycle 2 Français au CP - Les ressources d'accompagnement du programme: langage oral, lecture, compréhension de l'écrit, écriture,étude de la langue. Cours sur skype, apprentissage, élèves scolarisés, candidats libres, lycées français à l'étranger. Coaching scolaire, AEFE
  • Français CE1 et CE2 2

    Programmes, ressources,évaluations Cycle 2 Français CE1, CE2 - Les ressources d'accompagnement du programme: langage oral, lecture, compréhension de l'écrit, écriture,étude de la langue. Cours sur skype, apprentissage, élèves scolarisés, candidats libres, lycées français à l'étranger. Coaching scolaire, AEFE
  • Consolidation du français cycle 3-CM1, CM2, 6ème. Ressources 3

    Français cycle 3 -Le langage oral, CM1, CM2, 6ème-Ressources d'accompagnement- Lecture et compréhension-culture littéraire,artistique-étude de la langue-Évaluation des niveaux- Cours sur skype CM1, CM2, 6e, élèves scolarisés, candidats libres, lycées français à l'étranger. Coaching scolaire, AEFE : suivi scolaire
  • Ressources d'accompagnement français cycle 4, 5e, 4e, 3e: Annales DNB 4

    Ressources d'accompagnement français cycle 4 : Regarder le monde,inventer des mondes-Imaginer des univers nouveaux, 5e-fiction pour interroger le réel, 4e-Visions poétiques du monde, 3e- Cours sur skype collège, élèves scolarisés,candidats libres, lycées français à l'étranger. Coaching scolaire AEFE-Préparation au DNB
  • Ma classe en ligne pour une continuité pédagogique 6

    Ma classe en ligne en français niveau collège pour une continuité pédagogique. Révisions grammaire, orthographe, vocabulaire, rédaction, questions sur textes, roman, théâtre, poésie, argumentation, réécriture, dictée, contrôles de lecture. Applications réservées aux exercices pour vous entraîner après étude du cours
  • les spécificités du cycle de l'apprentissage du français (cycle 2), CP, CE1 et CE2

    Spécificités du cycle, apprentissage du français (cycle 2), CP, CE1,CE2 -Lecture, compréhension de l’écrit-Étude de la langue (grammaire, orthographe, lexique)-Cours sur skype, apprentissage, élèves scolarisés, candidats libres, lycées français à l'étranger. Coaching scolaire, AEFE enseignement français à l’étranger
  • les spécificités du cycle de consolidation du français (cycle 3), CM1, CM2, 6ème

    Spécificités du cycle, consolidation du français cycle 3-CM1, CM2, 6ème- Langue orale écrite, constituants phrase simple, complexe, orthographe grammaticale, lexicale -Cours sur skype CM1, CM2, 6e, élèves scolarisés, candidats libres, lycées français à l'étranger. Coaching scolaire, AEFE
  • Français (cycle 4) 5e, 4e, 3e. Langage oral -Attendus de fin de cycle-Étude de la langue,grammaire, orthographe, lexique-Culture littéraire,artistique NEW

    Français, cycle 4, 5e, 4e, 3e. Langage oral -Attendus de fin de cycle-Étude de la langue,grammaire, orthographe, lexique-Culture littéraire,artistique-Attendus de fin de cycle- Cours sur skype niveau collège, élèves scolarisés, candidats libres, lycées français à l'étranger. Coaching scolaire, AEFE-Préparation au DNB

Date de dernière mise à jour : 20/07/2021

Ajouter un commentaire