les spécificités du cycle de l'apprentissage du français (cycle 2), CP, CE1 et CE2

Les enseignements (cycle 2) Français - Lecture et compréhension de l’écrit - Écriture - Étude de la langue (grammaire, orthographe, lexique)

Bo

NOR : MENE1820169A
arrêté du 17-7-2018 - J.O. du 21-7-2018
MEN - DGESCO - MAF 1

Bulletin officiel n° 30 du 26-7-2018

 

Annexe 1

Cycle des apprentissages fondamentaux (cycle 2)

© Ministère de l'Éducation nationale > www.education.gouv.fr

 

Orthographe

les spécificités du cycle de l'apprentissage du français (cycle 2), CP, CE1 et CE2 

Spécificités du cycle, apprentissage du français (cycle 2), CP, CE1,CE2 -Lecture, compréhension de l’écrit-Étude de la langue (grammaire, orthographe, lexique)-Cours sur skype, apprentissage, élèves scolarisés, candidats libres, lycées français à l'étranger. Coaching scolaire, AEFE enseignement français à l’étranger

Les enseignements (cycle 2) Français

 

À l'école maternelle, les élèves ont développé des compétences dans l’usage du langage oral et appris à parler ensemble, entendu des textes et appris à les comprendre, découvert la fonction de l’écrit et commencé à écrire. L’acquisition de vocabulaire, la conscience phonologique et la découverte du principe alphabétique, l’attention aux régularités de la langue et un premier entraînement aux gestes essentiels de l’écriture leur ont donné des repères pour poursuivre les apprentissages en français. L’enseignement du français consolide les compétences des élèves pour communiquer et vivre en société, structure chacun dans sa relation au monde et participe à la construction de soi ; il facilite l’entrée dans tous les enseignements et leurs langages. L’intégration du CE2 au cycle 2 doit permettre d’assurer des compétences de base solides en lecture et en écriture pour tous les élèves. Durant ce cycle, un apprentissage explicite du français est organisé à raison de plusieurs séances chaque jour. Comme en maternelle, l’oral, travaillé dans une grande variété de situations scolaires, fait l’objet de séances spécifiques d'enseignement. Les activités de lecture et d'écriture, de grammaire, d'orthographe et de vocabulaire sont quotidiennes et les relations entre elles permanentes. Afin de conduire chaque élève à une identification sûre et rapide des mots, des activités systématiques permettent d’acquérir et de perfectionner la maîtrise du code alphabétique et la mémorisation des mots. Les démarches et stratégies permettant la compréhension des textes sont enseignées explicitement. L’étude de la langue est une dimension essentielle de l’enseignement du français. Elle conditionne l’aptitude à s’exprimer à l’écrit et à l’oral, la réussite dans toutes les disciplines, l’insertion sociale. Elle doit être l’objet d’un enseignement spécifique, rigoureux et explicite. Une approche progressive, fondée sur l’observation et la manipulation des énoncés et des formes, leur classement et leur transformation, conduit à une première structuration de connaissances qui seront consolidées au cycle suivant ; mises en œuvre dans des séances spécifiques et dans de nombreux exercices d’entraînement, ces connaissances sont également exploitées – vérifiées, consolidées, automatisées – en situation d’expression orale ou écrite et de lecture

Attendus de fin de cycle

 

− conserver une attention soutenue lors de situations d’écoute ou d’échanges et manifester, si besoin et à bon escient, son incompréhension ;

− dans les différentes situations de communication, produire des énoncés clairs en tenant compte de l'objet du propos et des interlocuteurs ;

− pratiquer les formes de discours attendues – notamment raconter, décrire, expliquer – dans des situations où les attentes sont explicites ; en particulier raconter seul un récit étudié en classe ; − participer avec pertinence à un échange (questionner, répondre à une interpellation, exprimer un accord ou un désaccord, apporter un complément, etc.).

Lecture et compréhension de l’écrit

Lecture et écriture sont deux activités intimement liées dont une pratique bien articulée consolide l’efficacité. Leur acquisition s’effectue tout au long de la scolarité, en relation avec les autres apprentissages ; néanmoins, le cycle 2 constitue une période déterminante.

Attendus de fin de cycle

− identifier des mots rapidement : décoder aisément des mots inconnus réguliers, reconnaître des mots fréquents et des mots irréguliers mémorisés ;

− lire et comprendre des textes variés, adaptés à la maturité et à la culture scolaire des élèves ;

− lire à voix haute avec fluidité, après préparation, un texte d'une demi-page (1 400 à 1 500 signes) ; participer à une lecture dialoguée après préparation ;

− lire au moins cinq à dix œuvres en classe par an.

Écriture

 Par un enseignement structuré, explicite, progressif, et en relation avec toutes les autres composantes de l’enseignement de français, l’expression orale, la lecture, la grammaire et le vocabulaire, les élèves acquièrent les moyens d’une écriture relativement aisée. 

Attendus de fin de cycle

− copier ou transcrire, dans une écriture lisible, un texte d’une dizaine de lignes en respectant la mise en page, la ponctuation, l’orthographe et en soignant la présentation ;

− rédiger un texte d’environ une demi-page, cohérent, organisé, ponctué, pertinent par rapport à la visée et au destinataire ;

− améliorer un texte, notamment son orthographe, en tenant compte d’indications

 

Étude de la langue (grammaire, orthographe, lexique)

Les objectifs essentiels de l’étude de la langue au cycle 2 sont liés à la lecture et à l’écriture. Les connaissances acquises permettent de traiter des problèmes de compréhension et des problèmes orthographiques. Dès le cycle 2, l’enseignement de la langue est mené de manière structurée et progressive : la leçon de grammaire et de vocabulaire (découverte par l’élève d’une notion grammaticale ou d’un mot, de son sens, éventuellement de son histoire) doit être pratiquée dans le cadre de séances régulières qui leur sont spécifiquement consacrées. Les élèves y apprennent progressivement à pratiquer des observations et à se repérer dans la phrase. Ils prennent conscience du fonctionnement de la langue pour en acquérir les notions fondamentales. L’étude de la langue s’appuie sur l’observation et la manipulation d’énoncés oraux et écrits issus de corpus soigneusement constitués. C’est à partir de ces activités qu’il convient de structurer les apprentissages et de formuler des règles. Une dernière phase consiste à automatiser et mémoriser les compétences acquises. S’ils sont fréquents dans l’usage, les phénomènes irréguliers doivent être mémorisés.

Outre les corpus, les textes à lire et les projets d'écriture peuvent également servir de supports à des rappels d'acquis ou à l'observation de faits de langue (orthographiques, lexicaux, morphosyntaxiques, syntaxiques) non encore travaillés. Dans tous les enseignements, les professeurs accueillent avec intérêt les remarques révélant une vigilance relative aux mots ou à d'autres formes linguistiques. Les connaissances se consolident dans des exercices réguliers et répétés et des situations de lecture et d’écriture. La mémoire a besoin d'être entretenue pour que les acquis constatés étape après étape se stabilisent dans le temps et deviennent automatisés, facilités par des exercices de copie et de dictée. Des activités ritualisées fixent et accroissent les capacités de raisonnement sur des énoncés et l'application de procédures qui s’automatisent progressivement.

Attendus de fin de cycle

− orthographier les mots les plus fréquents (notamment en situation scolaire) et les mots invariables mémorisés ;

− raisonner pour réaliser les accords dans le groupe nominal d’une part (déterminant, nom, adjectif), entre le verbe et son sujet d’autre part (cas simples : sujet placé avant le verbe et proche de lui ; sujet composé d’un groupe nominal comportant au plus un adjectif) ;

− utiliser ses connaissances sur la langue pour mieux s’exprimer à l’oral, pour mieux comprendre des mots et des textes, pour améliorer des textes écrits.

 

Connaissances et compétences associées

Connaître - les correspondances graphophonologiques ; - la valeur sonore de certaines lettres (s - c - g) selon le contexte ; - la composition de certains graphèmes selon la lettre qui suit (an/am, en/em, on/om, in/im).

Exemples de situations, d’activités et d’outils pour l’élève - exercices réguliers d’observation, de manipulation des faits de langue ; - élaboration de listes de mots ; - pratique quotidienne de dictées de syllabes et de mots ; - rituels fondés sur la répétition et la récurrence pour mémoriser les leçons antérieures et automatiser les acquis. 

Construire le lexique

Connaissances et compétences associées

- mobiliser des mots en fonction des lectures et des activités conduites, pour mieux parler, mieux comprendre, mieux écrire ; - savoir trouver des synonymes, des antonymes, des mots de la même famille lexicale, sans que ces notions ne constituent des objets d’apprentissage ; - percevoir les niveaux de langue familier, courant, soutenu ; - être capable de consulter un dictionnaire et de se repérer dans un article, sur papier ou en version numérique.

Exemples de situations, d’activités et de ressources pour l’élève

- observation à partir d’exemples proposés par l’enseignant ou appartenant aux textes lus. - constitution de fiches, carnets, affiches murales, etc. ; - activités fréquentes pour développer l’enrichissement lexical (et culturel) et la notion de plaisir : découverte d’un mot, de sa singularité, ses sonorités, sa graphie, sa formation, etc. ; - manipulation ludique de préfixes et suffixes pour construire des mots ; - mémorisation de mots par la récitation de textes et le réinvestissement.

S’initier à l’orthographe lexicale

Connaissances et compétences associées

- mémoriser l’orthographe du lexique le plus couramment employé : - vocabulaire des activités scolaires et des domaines disciplinaires ; - vocabulaire de l’univers familier à l’élève : maison, famille, jeu, vie quotidienne, sensations, sentiments. - mémoriser les principaux mots invariables ; - être capable de regrouper des mots par séries (familles de mots, mots reliés par des analogies morphologiques).

Exemples de situations, d’activités et d’outils pour l’élève

- activités en lien avec les apprentissages de tous les enseignements ; - activités de repérage, de tri et d’analyse des mots selon des critères variés : champ lexical, familles de mots, analogie morphologique, mots invariables ; - épellation de mots ; - activités ritualisées de copie de mots, de phrases, de textes courts (de 2 à 5 lignes) ; - exercices d’entraînement et de réinvestissement afin d’en mémoriser l’orthographe.

Se repérer dans la phrase simple

Connaissances et compétences associées

- identifier la phrase, en distinguer les principaux constituants et les hiérarchiser ; - reconnaître les principaux constituants de la phrase : - le sujet ; - le verbe (connaissance des propriétés permettant de l'identifier) ; - les compléments. - différencier les principales classes de mots : - le nom ; - l’article défini, l’article indéfini ; - l’adjectif ; - le verbe ; - le pronom personnel sujet ; - les mots invariables. - reconnaître le groupe nominal ; - reconnaître les trois types de phrases : déclaratives, interrogatives et impératives ; - reconnaître les formes négative et exclamative et savoir effectuer des transformations ; - utiliser la ponctuation de fin de phrase (! ?) et les signes du discours rapporté (« ») ; - être capable de mobiliser les « mots de la grammaire » pour résoudre des problèmes d’orthographe, d’écriture et de lecture

Exemples de situations, d’activités et d’outils pour l’élève

- activités ritualisées pour l’identification de la phrase simple en s’appuyant sur : - la ponctuation : point et majuscule ; - des questions : De quoi parle-t-on ? Qu’est-ce qu’on en dit ? ; - la lecture à voix haute pour saisir l’unité de sens. - activités de manipulations, de tris, de classements de phrases, de groupes de mots pour apprendre à se repérer dans la phrase ; - activités d’écriture, jeux, pour reconnaître les classes de mots, construire des groupes nominaux, des phrases simples, faire varier le complément d’objet, faire varier le complément circonstanciel ; - exercices réguliers et récurrents d’entraînement, à l’oral et à l’écrit, et de réinvestissement pour permettre d’automatiser les mécanismes en cours d’acquisition.

Maîtriser l’orthographe grammaticale de base

Connaissances et compétences associées

Comprendre

- le fonctionnement du groupe nominal dans la phrase ; - la notion de « chaîne d’accords » pour déterminant/nom/ adjectif (singulier/pluriel ; masculin/féminin). Utiliser - des marques d’accord pour les noms et adjectifs épithètes : nombre (-s) et genre (-e) ; - d’autres formes de pluriel (-ail/-aux ; -al/-aux…) ; - des marques du féminin quand elles s'entendent dans les noms (lecteur/lectrice…) et les adjectifs (joyeux/joyeuse…) ; - identifier la relation sujet - verbe (identification dans des situations simples). - identifier le radical et la terminaison. - trouver l’infinitif d’un verbe conjugué. - mémoriser le présent, l’imparfait, le futur, le passé composé pour : - être et avoir ; - les verbes du 1er groupe ; - les verbes irréguliers du 3ème groupe (faire, aller, dire, venir, pouvoir, voir, vouloir, prendre). - distinguer temps simples et temps composés.

Exemples de situations, d’activités et d’outils pour l’élève

- activités ritualisées d’observation, de manipulation, de structuration et formulation de règles à partir des régularités (accords, conjugaisons) ; - élaboration d’outils individuels et collectifs : fiches complétées au cours de l’année, affichage, etc. ; - échanges ou débats autour des collectes réalisées, afin de construire une conscience orthographique ; - prolongement de la leçon de grammaire et d’orthographe par des activités d’écriture ; - pratique quotidienne de la dictée : elle permet de se concentrer exclusivement sur la réflexion logique et la vigilance orthographique et de travailler des compétences précises identifiées et annoncées par le professeur ; - différentes formes de dictée : auto-dictée, dictée de mots ou de phrases préparées, dictée raisonnée, etc. ; - correction avec échanges au sein d’un binôme ou d’un petit groupe d’élèves (justification des choix) ; - activités de substitution d’un temps à un autre ; - élaboration progressive de « tableaux de conjugaison » ; - mise en situation de résolution de problèmes orthographiques et justification des choix.

Cp

Le français au CP. Ressources d'accompagnement du programme 2

Programmes, ressources,évaluations Cycle 2 Français au CP - Les ressources d'accompagnement du programme: langage oral, lecture, compréhension de l'écrit, écriture,étude de la langue. Cours sur skype, apprentissage, élèves scolarisés, candidats libres, lycées français à l'étranger. Coaching scolaire, AEFE

Ce1 ce2

Le français en CE1 et CE2. Ressources d'accompagnement du programme 2

Programmes, ressources,évaluations Cycle 2 Français CE1, CE2 - Les ressources d'accompagnement du programme: langage oral, lecture, compréhension de l'écrit, écriture,étude de la langue. Cours sur skype, apprentissage, élèves scolarisés, candidats libres, lycées français à l'étranger. Coaching scolaire, AEFE

Classe primaire

Consolidation du français cycle 3-CM1, CM2, 6ème. Ressources d'accompagnement du programme 2

Français cycle 3 -Le langage oral, CM1, CM2, 6ème-Ressources d'accompagnement- Lecture et compréhension-culture littéraire,artistique-étude de la langue-Évaluation des niveaux- Cours sur skype CM1, CM2, 6e, élèves scolarisés, candidats libres, lycées français à l'étranger. Coaching scolaire, AEFE : suivi scolaire

Dnbrevet

Ressources d'accompagnement du programme de français cycle 4, 5e, 4e, 3e: Regarder le monde, inventer des mondes 3

Ressources d'accompagnement français cycle 4 : Regarder le monde,inventer des mondes-Imaginer des univers nouveaux, 5e-fiction pour interroger le réel, 4e-Visions poétiques du monde, 3e- Cours sur skype collège, élèves scolarisés,candidats libres, lycées français à l'étranger. Coaching scolaire AEFE-Préparation au DNB

Orthographe
les spécificités du cycle de l'apprentissage du français (cycle 2), CP, CE1 et CE2 new

Spécificités du cycle, apprentissage du français (cycle 2), CP, CE1,CE2 -Lecture, compréhension de l’écrit-Étude de la langue (grammaire, orthographe, lexique)-Cours sur skype, apprentissage, élèves scolarisés, candidats libres, lycées français à l'étranger. Coaching scolaire, AEFE enseignement français à l’étranger

Cycle 3
les spécificités du cycle de consolidation du français (cycle 3), CM1, CM2, 6ème new

Spécificités du cycle, consolidation du français cycle 3-CM1, CM2, 6ème- Langue orale écrite, constituants phrase simple, complexe, orthographe grammaticale, lexicale -Cours sur skype CM1, CM2, 6e, élèves scolarisés, candidats libres, lycées français à l'étranger. Coaching scolaire, AEFE

Collège
Français (cycle 4) 5e, 4e, 3e. Langage oral -Attendus de fin de cycle-Étude de la langue,grammaire, orthographe, lexique-Culture littéraire,artistique new

Français, cycle 4, 5e, 4e, 3e. Langage oral -Attendus de fin de cycle-Étude de la langue,grammaire, orthographe, lexique-Culture littéraire,artistique-Attendus de fin de cycle- Cours sur skype niveau collège, élèves scolarisés, candidats libres, lycées français à l'étranger. Coaching scolaire, AEFE-Préparation au DNB

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 01/12/2019