Commentaire littéraire, Molière, Le Malade imaginaire, III, 12, programme bac 2021. Théâtre, parcours : spectacle et comédie

Une scène comique - Une scène où la parole trahit celui qui l’utilise - La force du théâtre

Moliere 1

Dissertation sur une oeuvre au programme du bac 2021-La portée du titre de l'oeuvre de MOLIÈRE : Le Malade Imaginaire.

Dissertation :  Entraînez-vous 

Molière affirme “La comédie n'est faite que pour être vue” mais, de son côté, Henry de Montherlant déclare que “voir n'est pas lire, et seul le volume compte”. Etudiez ces deux opinions en les appliquant au Malade Imaginaire de Molière.

Molière, Le Malade imaginaire, III, 12

BÉLINE, TOINETTE, ARGAN, BÉRALDE.

TOINETTE s’écrie.- Ah ! mon Dieu ! Ah malheur ! Quel étrange accident !

BÉLINE.- Qu’est-ce, Toinette ?

TOINETTE.- Ah, Madame !

BÉLINE.- Qu’y a-t-il ?

TOINETTE.- Votre mari est mort.

BÉLINE.- Mon mari est mort ?

TOINETTE.- Hélas oui. Le pauvre défunt est trépassé.

BÉLINE.- Assurément ?

TOINETTE.- Assurément. Personne ne sait encore cet accident-là, et je me suis trouvée ici toute seule. Il vient de passer entre mes bras. Tenez, le voilà tout de son long dans cette chaise.

BÉLINE.- Le Ciel en soit loué. Me voilà délivrée d’un grand fardeau. Que tu es sotte, Toinette, de t’affliger de cette mort !

TOINETTE.- Je pensais, Madame, qu’il fallût pleurer.

BÉLINE.- Va, va, cela n’en vaut pas la peine. Quelle perte est-ce que la sienne, et de quoi servait-il sur la terre ? Un homme incommode à tout le monde, malpropre, dégoûtant, sans cesse un lavement, ou une médecine dans le ventre, mouchant, toussant, crachant toujours, sans esprit, ennuyeux, de mauvaise humeur, fatiguant sans cesse les gens, et grondant jour et nuit servantes, et valets.

TOINETTE.- Voilà une belle oraison funèbre.

BÉLINE.- Il faut, Toinette, que tu m’aides à exécuter mon dessein, et tu peux croire qu’en me servant ta récompense est sûre. Puisque par un bonheur personne n’est encore averti de la chose, portons-le dans son lit, et tenons cette mort cachée, jusqu’à ce que j’aie fait mon affaire. Il y a des papiers, il y a de l’argent, dont je me veux saisir, et il n’est pas juste que j’aie passé sans fruit auprès de lui mes plus belles années. Viens, Toinette, prenons auparavant toutes ses clefs.

ARGAN, se levant brusquement.- Doucement.

BÉLINE, surprise, et épouvantée.- Ahy !

ARGAN.- Oui, Madame ma femme, c’est ainsi que vous m’aimez ?

TOINETTE.- Ah, ah, le défunt n’est pas mort.

ARGAN, à Béline qui sort.- Je suis bien aise de voir votre amitié, et d’avoir entendu le beau panégyrique que vous avez fait de moi. Voilà un avis au lecteur, qui me rendra sage à l’avenir, et qui m’empêchera de faire bien des choses.

BÉRALDE, sortant de l’endroit où il était caché.- Hé bien, mon frère, vous le voyez.

TOINETTE.- Par ma foi, je n’aurais jamais cru cela. Mais j’entends votre fille, remettez-vous comme vous étiez, et voyons de quelle manière elle recevra votre mort. C’est une chose qu’il n’est pas mauvais d’éprouver ; et puisque vous êtes en train, vous connaîtrez par là les sentiments que votre famille a pour vous.

Axes de lecture possibles dégagés après la réflexion menée en classe :

Molière, Le Malade imaginaire, III, 12
« BÉLINE, TOINETTE, ARGAN, BÉRALDE. TOINETTE s’écrie.- Ah ! mon Dieu ! Ah malheur ! Quel étrange accident ! … TOINETTE.- Par ma foi, je n’aurais jamais cru cela. Mais j’entends votre fille, remettez-vous comme vous étiez, et voyons de quelle manière elle recevra votre mort. C’est une chose qu’il n’est pas mauvais d’éprouver ; et puisque vous êtes en train, vous connaîtrez par là les sentiments que votre famille a pour vous. »
 
 
-          Une scène comique
 
Toinette organise une farce sinistre et de mauvais goût. Comme d’habitude, Molière joue avec ce qui nous effraie le plus.
Cette scène comique permet à la méchante d’être découverte : le public rit parce qu’il est ravi et soulagé de voir enfin découverte l’imposture de Béline (l’importance du cri de Béline).
Le retour rapide d’Argan à la vie soulage aussi le spectateur, brise la tension. Le rire naît de ce relâchement, de cette surprise. L’effet comique est garanti. C’est le jeu du mort qui ressuscite.
La rivalité de deux femmes est amusante : Molière joue sur l’inversion. La maîtresse  qui croit diriger est en réalité celle qui est trompée. Un jeu de dupes qui perd Béline. Le comique aime ces affrontements féminins, ce jeu entre les maîtres et les valets. Importance de la fausse plainte de Toinette et la vraie surprise de Béline. Béline qui croit être la plus rusée  a trouvé plus forte qu’elle (elle veut trouver l’argent, les papiers et se perdra).
Le portrait sans concession de Béline est aussi amusant par sa cruauté. Elle accumule des participes et des adjectifs dévalorisants. Sa cruauté est à la fois fondée et outrée.
Béline qui vient de faire le portrait de ce mari dégoûtant, vient de faire le sein sans le savoir. Elle révèle à Argan sa vraie personnalité.
Exclamation amusante d’Argan qui soudain a compris ce qui était évident pour tous depuis le début.
 
-          Une scène où la parole trahit celui qui l’utilise
Le panégyrique/l’oraison funèbre inconvenants de Béline : le mort au lieu d’être loué, comme il se doit, est blâmé. Un contre-modèle.
Ce discours est fait pour ne pas être entendu, par le mort bien sûr, mais aussi par les autres membres de la famille.
 
-          La force du théâtre
 
Mise en abyme : du théâtre dans le théâtre. Il y a eu déjà dans la pièce d’autres spectacles : scène de Toinette déguisée en médecin (« Le poumon ! »).
Toinette, après avoir été actrice (déguisée en médecin) devient metteur en scène.   Grâce à elle l’action se dénoue.
Le théâtre permet ce que l’argumentation ne permet pas : les mises en garde de Béralde contre Béline ont échoué et le stratagème de Toinette réussit. Triomphe de « l’argumentation indirecte ».
Le théâtre est un mensonge qui dit la vérité.
 
Pour une conclusion
 
Il faut rappeler que la comédie va être rejouée par Argan, et cette fois pour Angélique. Spectacle cruel d’un père qui veut effrayer sa fille. Angélique, bien sûr, va lui révéler un amour dont il ne se doutait pas.
 
 
Où est Molière ? Quel personnage le représente-t-il ?
 

Molière est à la fois tous ses personnages dont il partage les craintes. Il veut rire de ce qui l’effraie et nous fait rire de ce dont nous avons peur. Bien sûr, il est d’abord Argan.  Il est ce malade soufrant et mourant qui  aimerait croire qu’un homme peut en soigner un autre. Il est peut-être aussi  ce mari trop confiant que sa femme plus jeune trompe. Mais il est aussi Toinette qui joue, se déguise et met en scène. Il est aussi ce  Béralde raisonnable et désespéré qui connaît les mensonges des médecins et qui a décidé de laisser faire la nature. Enfin peut-être il la naïve Angélique et le naïf Cléante qui croient au coup de foudre amoureux.

 

Comment répondre à la question de grammaire en 2 minutes ? Episode théâtre : 3 questions sur 3 énoncés de Marivaux, Molière et Lagarce.

Comment répondre à la question de grammaire en 2 minutes ? Episode théâtre : 3 questions sur 3 énoncés de Marivaux, Molière et Lagarce.

Questions de grammaire, le théâtre 

Consultez le dossier

 

  • Marivaux, L'Île des esclaves / parcours : maîtres et valets. 5

    Classe de première de la voie technologique Objet d'étude pour lequel les œuvres sont renouvelées Marivaux, L'Île des esclaves / parcours : maîtres et valets. Bac 2021. Commentaires littéraires, explications linéaires, bac écrit et épreuve orale. Analyse de l'oeuvre au programme, conforme aux exigences du bac 2021
  • Jean-Luc Lagarce, Juste la fin du monde / parcours : crise personnelle, crise familiale. 3

    Classe de première de la voie générale et de la voie technologique, EAF, bac de français 2021 Objet d'étude pour lequel les œuvres sont renouvelées théâtre du XVIIe au XXIe Jean-Luc Lagarce, Juste la fin du monde / parcours : crise personnelle, crise familiale. Qui est Lagarce? Présentation d'une oeuvre au program
  • Molière, Le Malade imaginaire / parcours : spectacle et comédie. 7

    Classe de première de la voie générale et de la voie technologique, bac 2021 Objet d'étude pour lequel les œuvres sont renouvelées  Le théâtre du XVIIe siècle au XXIe siècle Molière, Le Malade imaginaire / parcours : spectacle et comédie. Etudes linéaires, syntaxiques, questions de grammaire pour réussir l'oral
  • Marivaux, Les Fausses confidences / parcours : théâtre et stratagème. 4

    Marivaux, Les Fausses confidences / parcours : théâtre et stratagème. Classe de première de la voie générale - Objet d'étude pour lequel les œuvres sont renouvelées Le théâtre du XVIIe siècle au XXIe siècle

Date de dernière mise à jour : 28/08/2020

Ajouter un commentaire