Présentation et analyse du malade imaginaire, Molière. Etude, questionnaire et biographie de Molière-Bac de français 2022

Le théâtre du XVIIe siècle au XXIe siècle Molière, Le Malade imaginaire / parcours : spectacle et comédie. Bac général et bac technologique

Moliere 1

Travailler la biographie de Molière. Questionnaire bac

Questions sur Molière

 

A consulter 

 

 

A lire aussi 

La fiche bac sur l'histoire du théâtre 

Le vocabulaire au théâtre

Les fonctions du monologue

L’Ecole des femmes

Les Sélections de Gallica sur le théâtre

 

  • - Molière : pseudonyme ou nom?
  • - De quel siècle Molière est-il?
  • - Avec qui fonde t'-il "l'illustre théâtre"? Madeleine et Joseph Béjart
  • - Quelle protection obtient-il dès 1658? Protection du frère du roi
  • - Donnez le nom de la troupe : "troupe de Monsieur"
  • - Avec quelle pièce sa carrière d'auteur dramatique commence t'-elle? Les précieuses ridicules
  • - Avec qui se marie t'-il? Armande Béjart
  • - Autre nom de la troupe : " Troupe du Roy"
  • - Citez trois oeuvres de Molière
  • - Que dénonce t'-il dans la bourgeoisie en général? Prétention nobiliaire, mariage d'intérêt, privilèges, place des femmes.
  • - Citez un personnage emblématique : Don Juan, l'avare
  • - Comment est-il mort?
  • Questions sur l'école des femmes
  • 1662, comédie en cinq actes.
  • - Quel est le genre littéraire?
  • - Quel est le thème de la pièce? Il remet en question les idées reçues sur les femmes, le statut du mariage chrétien
  • - A t-il eu du succès?
  • - Pourquoi a t'-il alors été accusé d'être impie et immoral?
  • Molière a 40 ans, il épouse Armande Béjart, 19 ans : fille de sa maîtresse
  • - Combien de temps la querelle de l'école des femmes a t'elle duré? Plus d'un an

 

Biographie de Molière

Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, né à Paris, baptisé le 15 janvier 1622 et mort à Paris le 17 février 1673, est un dramaturge auteur de comédies, mais aussi un comédien et chef de troupe de théâtre français qui s'est illustré au début du règne de Louis XIV.

Issu d'une famille de petite bourgeoisie parisienne (son père occupe la charge de « tapissier du Roi »), Jean-Baptiste Poquelin fait des études dans un collège de Jésuites réputé jusqu'en 1639 puis commence des études de droit à Orléans. Il les abandonne en 1642, pour se consacrer au théâtre après la rencontre de Madeleine et Joseph Béjart avec qui il fonde « l'Illustre Théâtre » et prend le pseudonyme de Molière. Après la faillite, il quitte Paris et parcourt les différentes provinces de 1645 à 1658 en écrivant ses premières farces (L'Étourdi – Le dépit amoureux).

De retour à Paris en 1658, il obtient la protection du frère du roi : sa troupe prend le nom de « Troupe de Monsieur » et représente en particulier les tragédies de Pierre Corneille (Nicomède – Cinna). Sa carrière d'auteur dramatique commence vraiment avec Les Précieuses ridicules qui remporte un grand succès en novembre 1659. Soutenu par le roi Louis XIV, (mal)marié avec Armande Béjart et vite malade du poumon, Molière affronte les cabales et continue à jouer et à diriger sa troupe – devenue « Troupe du Roy » - tout en écrivant des comédies de genres variés (des comédies proches de la farce comme Le médecin malgré lui (1666) ou Les Fourberies de Scapin (1671), des comédies plus psychologiques comme L'École des femmes (1662) ou L'Avare (1668), des comédies-ballets comme Le Bourgeois gentilhomme en 1670 (avec Lully) ou Le malade imaginaire (avec Marc-Antoine Charpentier) en 1673, des pièces plus élaborées approfondissant caractère et étude sociale, en vers comme Le Misanthrope (1665), Tartuffe (1664-1669), Les Femmes savantes (1672), ou en prose comme Dom Juan (1665).

Peintre des mœurs de son temps, surtout de la bourgeoisie dont il dénonce les travers(prétention nobiliaire, place des femmes, mariage d'intérêt...), Molière a créé en même temps des personnages individualisés emblématiques et approfondis dont la liste est longue : Monsieur Jourdain, Harpagon, Alceste et Célimène, Orgon et Tartuffe, Don Juan et son valet Sganarelle, Argan le malade imaginaire...

L'invention dramatique de Molière est assez limitée puisqu'il reprend Plaute (L'Avare), les fabliaux (Le médecin malgré lui), les auteurs espagnols et italiens (Dom Juan) et des thèmes traitées par d'autres à son époque. Mais son œuvre écrite sur 15 ans montre à la fois une grande variété et une grande vérité humaine en même temps qu'une maîtrise efficace du jeu scénique et du texte de théâtre qui révèle l'homme de scène qu'il était avant tout puisqu'il a continué à jouer malgré la maladie jusqu'à son dernier jour survenu à 51 ans, le 17 février 1673.

Molière demeure depuis le XVIIe siècle l'un des tous premiers auteurs de comédies de la littérature française, chaque époque trouvant en lui des thématiques modernes. Il constitue aussi un des piliers de l'enseignement littéraire en France.
 

Le résumé du Malade imaginaire

Le Malade imaginaire, dernière œuvre dramatique écrite par Molière, est une comédie-ballet en trois actes et en prose, créée le  par la Troupe du Roi sur la scène du Palais-Royal à Paris, avec une musique de scène composée par Marc-Antoine Charpentier et des ballets réglés par Pierre Beauchamp.

La pièce tourne autour d'Argan, le « malade imaginaire », éponyme. Il est veuf et a épousé en secondes noces Béline, qui simule des soins attentionnés, mais n'attend en réalité que la mort de son mari pour hériter. Il se fait faire des saignées et des purges et absorbe toutes sortes de remèdes, prescrits par des médecins pédants, plus soucieux de complaire à leur patient que de concourir à améliorer sa santé. Pour les berner, Toinette, sa servante, se déguise en médecin et lui dispense de nombreux conseils ironiques et moqueurs pour la profession.

Angélique, sa fille, aime Cléante, ce qui contrarie Argan, qui préférerait la voir épouser Thomas Diafoirus, lui-même médecin. Pour les tirer d'affaire, Toinette recommande à Argan de faire le mort. Sa femme, appelée par Toinette, manifeste, devant celui qu'elle croit trépassé, sa joie d'en être débarrassée. Angélique, appelée ensuite par Toinette, manifeste un chagrin sincère à la mort de son père, qui arrête aussitôt son jeu et accepte l'union avec Cléante, à la condition que celui-ci devienne médecin. Béralde, frère d'Argan, conseille à ce dernier de devenir médecin à son tour, menant à une fin burlesque de la pièce, à savoir la cérémonie bouffonne de l'intronisation du « malade imaginaire » comme médecin.

À la quatrième représentation, Molière qui joue le rôle d'Argan devient réellement malade, mais s'efforce de cacher sa douleur. Ses comédiens comprenant que leur chef est vraiment mal en point, ferment les rideaux, tandis que Molière s'évanouit. Les médecins l'emmènent chez lui et, pendant des heures, sa femme reste à son chevet jusqu'à ce qu'il décède ; elle « pleur[e] sa mort pendant des jours », ainsi que l'assure sa servante dans une lettre à sa mère.

Les personnages

  • Argan, le malade imaginaire (hypocondriaque)
  • Toinette, servante de Monsieur Argan
  • Béline, seconde femme d'Argan
  • Béralde, frère d'Argan
  • Angélique, fille aînée d'Argan et amante de Cléante
  • Louison, fille cadette d'Argan et sœur d'Angélique
  • Cléante, amant d'Angélique
  • Monsieur Purgon, médecin d'Argan
  • Monsieur Diafoirus, médecin
  • Thomas Diafoirus, fils de Monsieur Diafoirus et choisi par Argan pour se marier avec Angélique
  • Monsieur Bonnefoy, notaire
  • Monsieur Fleurant, apothicaire.

 

Les deux personnages qui apparaissent le plus sont Argan et Toinette. On se trouve ainsi dans une comédie qui est structurée autour du personnage principal (à l'inverse du Tartuffe, où l'on attend le troisième acte pour le découvrir), au héros omniprésent, comme le laissait présager le titre. De plus, la présence presque constante de Toinette, avec sa légèreté et son humour, permet à la pièce d'être dynamique et amusante. La relation maître-valet est en effet une grande source de comique chez Molière.

Une satire des médecins et le rire sur la mort

Un autre aspect, qui nous conduit à la satire de notre peur de la mort, est la manière dont les médecins sont dépeints. La thématique des médecins apparaît déjà dans le théâtre français du Moyen âge et se retrouve tout aussi bien dans les pièces de la commedia dell'arte que dans le théâtre français du XVIIe siècle. Molière reprend ce thème pour la première fois dans Le Médecin volant, une de ses premières farces à laquelle on n'accorde généralement pas une très grande importance. Dans Dom Juan ou le Festin de pierre (1665) les thèmes de la maladie, des médecins et de la médecine font à nouveau leur apparition. Il suffit ici que Sganarelle (qui n'est qu'un domestique) mette les habits d'un médecin pour passer pour un grand érudit et pour oser parler comme tel. Deux thématiques de premier plan voient le jour : celle du langage jargonesque attribué aux médecins et le motif que le vêtement suffit à faire le métier de son porteur.

Une des thématiques importantes du Malade imaginaire est le rire sur la mort, qui est récurrente : Argan a peur de mourir, les amants Angélique et Cléante songent au suicide si jamais ils sont séparés, la plus jeune fille d'Argan fait semblant de mourir, pour échapper à la correction. Et, point d'orgue, Argan feint la mort afin de connaître les vrais sentiments de sa femme et de sa fille aînée.

Le rire et la maladie, un pari audacieux

Le malade imaginaire : Molière

 

Aristote a associé la notion de purgation à la tragédie. Mais les commentateurs de Molière parlent de comique de catharsis = l'enjeu

Plaire et instruire

Le dramaturge met en scène un pauvre hypocondriaque (maladie et peur de mourir)

 

Problématiques

Comment Molière s'y prend t'-il pour purger le malade de cette folie ?

Comment s'y prend t'-il pour nettoyer le spectateur de cette peur de l'illusion du corps ?

 

Molière propose une comédie consciente d'elle-même ou le théâtre s'affiche comme l'espace thérapeutique où soigner la maladie

Molière parle de sa propre mort dans cette pièce

Comédie ballet = fusion de deux arts

Utilisation des ressources de la farce pour intellectualiser la comédie. C'est un sujet grave, la maladie, la mort mais = comique. Comique de situation, monologue + dialogue = deux rôles, mise en abyme du théâtre.

L'hypocondriaque est un médecin imaginaire. Les médecins apparaissent comme une corporation malhonnête.

 La médecine à l'époque de Molière: elle n'avait pas évolué depuis l'Antiquité, et ne connaissait pas le corps humain comme on le connaît aujourd'hui. Leur pratique est plus celle du discours que celle de l'expérimentation, ce que Molière ridiculise dans ses pièces. À son époque, deux écoles s'opposaient sur le thème de la circulation du sang découverte par Harvey. Les seuls traitements proposés par les médecins sont la purge (le lavement) et la saignée, les deux étant pratiquées à haute dose: on peut faire à une personne 20 saignées pour une petite fièvre et Louis XIV était purgé cent fois par an!

Une comédie ballet : le parcours spectacle et comédie

Un spectacle qui mélange musique, chant et danse 

 

 

 Une comédie

• Le Malade imaginaire est une comédie. Au xviie siècle, on donne ce nom à toute pièce de théâtre qui comporte une action et se termine bien. Mais la comédie est aussi une pièce qui fait rire par des exagérations, des situations comiques, des moqueries…

La comédie-ballet est un spectacle complet qui mélange trois formes d’art : la musique, le théâtre et la danse. Ainsi, le spectateur est confronté à des langages différents qui se complètent les uns les autres.

La comédie de Molière était donnée initialement avec des intermèdes musicaux à la fin de chaque acte, y compris l'intronisation finale d'Argan à la médecine. Cléante et Angélique chantent une courte pièce au début du deuxième acte.

Le parcours spectacle et comédie

Le Malade imaginaire intègre le spectacle et la comédie. C'est une comédie ballet qui mélange la musique, les chants, les danses dans laquelle les personnages jouent des spectacles dans le spectacle. Comédie construite sur le théâtre dans le théâtre. 

Le Malade imaginaire ou l’imaginaire de la mise en scène

Ces éléments sur la comédie-ballet permettent d’introduire la notion de mise en scène. Essai fondamental, Le théâtre et son double d’Antonin Artaud rappelle que la mise en scène, et le spectacle, donnent à voir et à lire le texte dans tous ses aspects. Bien plus qu’un simple "intermède décoratif", la mise en scène du texte est un "langage directement communicatif", qui peut frapper au cœur un lecteur devenu spectateur.

La relation entre les ornements et l'action des actes évolue au fur et à mesure de la pièce: • Le prologue est complètement marginal, il ne présente aucun lien avec l'action • On peut trouver un lien, quoique lointain entre le premier acte et le premier intermède: en effet, Toinette annonce qu'elle va faire appel à Polichinelle (personnage typique de la commedia dell arte, son amant, pour transmettre un message à Cléante. Cependant, l'intermède, s'il contient bien le personnage de Polichinelle, est le lieu d'une farce dans laquelle Polichinelle n'évoque pas du tout son rôle de messager. • Le deuxième intermède a une place nécessaire dans la comédie puisqu'il est proposé par Béralde pour distraire Argan de ses malheurs. En effet, il s'agit de danseurs et danseuses égyptiens qui viennent danser et chanter sur le thème du carpe diem (l'exotisme du Moyen orient était très apprécié à l'époque). • Enfin, le troisième intermède est absolument indispensable car il fait enfin coïncider l'ornement musical et la comédie, les deux étant à ce moment sur le même plan. En effet, Argan est intronisé médecin par le biais de cette cérémonie dansée, et Molière montre l’épanouissement de son illusion en folie et achève de le peindre. L’ornement ne pouvait être mieux justifié ni mieux uni à la comédie.

 

 

Le cadre spatio-temporel

 

• La pièce se déroule au temps de Molière, au xviie siècle, à l'époque du règne de Louis xiv On sait que le roi avait soixante-dix-neuf médecins à son service. En assistant à la représentation du Malade imaginaire, Louis xiv aurait dit : « Les médecins font assez souvent pleurer pour qu'ils fassent quelque fois rire. »

• L'action se déroule sur quelques journées, à un moment clé de la vie de la maison puisqu'il s'agit pour Argan de marier sa fille aînée. Autour de cet événement vont s'en greffer d'autres, notamment la découverte de la noirceur de Béline, seconde femme d'Argan et la guérison du malade imaginaire.

L'action représentée dure deux jours: en effet, dans la dernière scène du premier acte, Toinette dit qu'il est « tard », et l'acte II débute le lendemain. À la fin du troisième acte, Béralde propose à Argan de se « divertir ce soir », ce qui nous laisse penser que l'action s'étale sur une trentaine d'heures. Il dépasse donc légèrement la règle de l'unité de temps qui veut que l'histoire racontée ne dépasse que de peu les 24 heures. En revanche, la représentation ne dure que deux heures. Il y a donc deux temps, celui de la représentation, et le temps de la fiction. L'ensemble de la pièce se déroule dans la chambre d'Argan, dans laquelle tous les personnages se rendent au fur et à mesure de la pièce. On peut donc dire que Molière respecte à peu près les règles de la comédie classique: l'unité de temps et l'unité de lieu. 

Il y a trois nœuds de l'action: • Le premier concerne Angélique, qui veut épouser Cléante, mais Béline s'y oppose, ainsi que son père qui veut la marier à Thomas Diafoirus. Elle est aidée par Toinette et Béralde. Le mariage aura lieu à la fin de la pièce. • Le deuxième nœud se concentre autour du personnage de Béline, qui veut s'accaparer l'héritage d'Argan. Ce dernier est très amoureux de sa femme et ne croit pas à sa rouerie. Le notaire M. Bonnefoy vient aider le couple à contourner la loi pour déshériter les enfants. Angélique ainsi que Béralde sont conscients de l'hypocrisie de Béline, et c'est Toinette qui finira par la confondre en amenant Argan à contrefaire le mort. Elle disparaît après que son projet a été dévoilé. • Le troisième nœud de l'action concerne les médecins, qui profitent de la naïveté d'Argan. Béline simule de la pitié pour le malade, en bonne garde-malade, et les Diafoirus, Fleurant et Purgon organisent une véritable conspiration pour faire pression sur Argan. En revanche, Béralde cherche à libérer son frère de leur empire, et Toinette se moque en permanence de ses maladies imaginaires. Le résultat est ambigu: d'un côté les médecins d'Argan disparaissent, mais d'un autre, Argan veut lui-même devenir médecin! Cependant, la cérémonie est tellement burlesque que ils sortent ridiculisés de la pièce.

Dans Le Malade imaginaire, Molière fait appel à toutes sortes de comique 

Le comique

 

  • le comique de caractère prédomine. Il permet de dénoncer les ridicules d'un personnage type :, ici Argan, tenaillé par la peur de la maladie, jouet des médecins, aveugle sur ceux qui l'entourent ;
  • le comique de situation multiplie les scènes absurdes ou ridicules : les quiproquos (Argan prend Cléante pour le maître de musique, alors que les spectateurs savent qu'il est amant d'Angélique) ou les supercheries (Louison fait mine d'être morte, Argan de même) ;
  • le comique de mots, enfin, qui repose sur le texte : les répétitions (« ignorant, ignorant », répète Toinette à l'acte iii, scène 10), le patois ou le jargon (le latin des Diafoirus, par exemple), etc.

La farce est présente notamment dans la gestuelle : Argan poursuit Toinette dans la scène 5 de l'acte I, son bâton à la main, dans une course qui s'apparente à une bataille d'oreillers. 

Dissertations séquence théâtre

A consulter

Moliere 4

Molière, "L'École des femmes" / parcours : Comédie et satire. EAF 

Bac technologique - Programme bac de français   Objet d'étude : Le théâtre du XVIIe siècle au XXIe siècle  Molière, "L'École des femmes"/parcours : Comédie et satire. Commentaires littéraires, linéaires, analyses linéaires syntaxiques, présentation de l'oeuvre, analyse, biographie sur Molière et questionnaires

Date de dernière mise à jour : 03/08/2021

Ajouter un commentaire