Annales bac français 2019 - 2018 à 2002 - Corrigés philosophie 2019 - 2018 à 2010 - EAF 2020 séries générales, technologiques- programme - ressources - Bac 2021 

Commentaire corrigé Aristote, Ethique à Eudème, Washington série ES 2019

ANNALES BAC DE PHILOSOPHIE WASHINGTON

- ANNEE 2019 -

 

 
 

Sujet 1

La connaissance de l'histoire est-elle utile à l'action présente? 

Sujet 2

Tous les échanges sont-ils profitables ?

Sujet 3

Commentaire

Aristote, Ethique à Eudème

 

Sujets : lecture PDF 

Sujets amerique philo bac es 2019 2Sujets amerique philo bac es 2019  (29.66 Ko)

 
 

Correction du commentaire 

 

Aristote, Éthique à Eudème


Thème : le bien de l'âme
Problème : Qu'est-ce que le bien absolu de l'âme ?
Thèse : Le bien absolu est ce qui plaît à l'âme la plus accomplie

Plan :
l. 1-3 : annonce de la thèse
l. 3-10 : le cas du corps
l. 11-16 : le cas de l'âme

Annonce de la thèse

Aristote introduit dans ce texte une distinction entre les « biens absolus » et les biens « bons pour quelqu'un », autrement dit relatifs (à un individu précis). Le terme choisi est « absolu » et non « universel ». Le bien absolu ne sera pas en effet celui qui est bon pour tous – justement, les biens relatifs sont ceux des êtres pour qui le bien absolu n'est pas bon. En un sens tous les biens sont des biens en tant qu'ils sont bons pour quelqu'un, tous sont relatifs, sinon le fait de les appeler des biens ne correspondrait à rien et serait une appellation vide. L'examen de deux cas doit servir à préciser le sens de ce mot « absolu ».

Le bien est aussi corrélé au plaisir : les biens absolus « plaisent absolument ». 

Le cas du corps

Un premier objet d'étude est les choses absolument bonnes pour le corps. Elles sont bien relatives à un corps précis, le « corps en bonne santé ». L'exemple des remèdes, qui affaibliraient un corps bien portant, et des amputations, qui priveraient inutilement un corps normal de l'un de ses membres, montre qu'il existe des biens du corps qui ne conviennent qu'à des corps précis, ici les corps malades, non au corps en général. Ce premier exemple se place au niveau du « profitable », de l'utile, de ce que la raison peut considérer comme un bien.

Un second temps vient prendre le point de vue du plaisir. Deux exemples sont invoqués : la lumière plaît au corps sain et blesse les yeux malades ; le vin plaît au palais intact mais l'ivrogne est devenu incapable de ressentir ce plaisir. Il y a donc contradiction entre les plaisirs absolus et les plaisirs relatifs, car les corps non sains, ou bien ne ressentent pas le plaisir absolu, ou bien en retirent même une douleur. C'est ainsi le corps sain qui est érigé en critère du plaisir absolu et du bien absolu pour le corps. Petit à petit ce dégage donc ce en quoi consiste le bien absolu dont parle Aristote : il est un bien corrélé à une forme de santé. Le concept sous-jacent (absent du texte) est celui de vertu (le terme grec est aretè : il peut aussi se traduire par « excellence » ; la « vertu » du couteau est de bien couper).

Le cas de l'âme

Aristote en arrive à l'âme, qui est l'enjeu majeur de l’Éthique à Eudème. Le plaisir absolu de l'âme ne doit pas être mesuré d'après les plaisirs des enfants ou des bêtes (qui possèdent une âme dans la philosophie aristotélicienne), mais d'après ceux des adultes, qui sont la forme d'âme la plus accomplie, la plus « excellente ». C'est sur la base du critère de l'âme adulte qu'on pourra trouver le bien absolu de l'âme. Aristote peut à ce stade avancer un argument : ceux qui ont la mémoire des plaisirs des enfants et des adultes choisissent ceux des adultes. Cela prouve que les plaisirs de l'enfant lui sont relatifs, et ne sont pas les plaisirs absolus de l'âme.

Un autre élément de la « santé » de l'âme est posé : l'âme ne doit pas seulement être adulte pour donner la mesure de son bien absolu, elle doit aussi être mesurée et sage. Deux autres contre-figures sont aussi présentées, « le méchant et l'insensé » : un scélérat ou un fou ont des biens qui leur sont relatifs, ils sont de mauvais critères pour déterminer le bien absolu de l'âme. Au contraire, les plaisirs propres à l'homme mesuré et sage sont en même temps les plaisirs qui correspondent au bien absolu de l'âme. Aristote les appelle « plaisirs bons et beaux ».

Le sens du bien absolu et du plaisir qui lui est lié se précise donc de plus en plus. Le bien absolu de l'âme est celui qu'elle vise dans une situation idéale, où elle se trouve au maximum de son accomplissement. Des circonstances extérieures (une maladie mentale, une habitude de commettre le mal) peuvent rendre une âme incapable de poursuivre ce bien absolu, et lui définissent alors un bien propre, qui vaudra pour elle (le bien du méchant est de commettre le mal) mais non de l'âme en général. C'est le niveau auquel Aristote entend se placer dans ce texte : examiner l'âme en général pour voir quel bien lui convient absolument et quel type d'âme correspond à ce bien, en montrant au passage la supériorité de ce type d'âme sur les autres.

 
 
Lycee francais de new york
Tous les échanges sont-ils profitables? Dissertation corrigée série ES Washington 2019 new

Tous les échanges sont-ils profitables? l'échange matériel  Gain spirituel  l’équivalence des biens  Tous les échanges ne sont pas profitables logique du profit L'échange n'est pas toujours un gain. Il peut-être un élément de division  Consultez le corrigé bac philosophie Washington ES 2019

Lycee francais de new york
La connaissance de l'histoire est-elle utile à l'action présente? Corrigé bac Washington ES 2019 new

La connaissance de l'histoire est-elle utile à l'action présente?  Problème : La connaissance historique porte sur des faits passés. Les situations présentes sont toujours différentes. Est-il possible que la connaissance du passé serve à ce qui ne lui ressemble pas ?  Corrigé dissertation Washington ES 2019

Lycee francais de new york
Y a t'-il en nous quelque chose qui échappe à la culture? Corrigé bac de philosophie Washington L 2019 new

Problème : impression d'un caractère submergeant de ces particularités, difficultés à remonter à un donné originaire qui serait le point de départ des différences culturelles. vertige devant l'idée que nous tenons intégralement à ces particularités, rien d'universel dans notre identité; corrigé bac L Washington 2019

Lycee francais de new york
La perception peut-elle être objective? Correction de la dissertation de philosophie Washington série L 2019 new

La perception peut-elle être objective ? Problème : je suis seul à percevoir mes perceptions. Comment être sûr que celles-ci correspondent à une réalité extérieure ? Correction de la dissertation, bac de philosophie Washington série L, année 2019

Lycee francais de new york
Avons-nous besoin d'art? Corrigé de la dissertation du bac de philosophie Washington S 2019 new

Avons-nous besoin d'art? Corrigé de la dissertation série S Washington, bac 2019 - Double enjeu du sujet : notre nature : connaître nos besoins, ce qui structure notre existence valeur de l'art : activité gratuite ou liée à des besoins anthropologiques ?

Lycee francais de new york
La  raison suffit-elle à connaître le réel? Correction de la dissertation série S Washington 2019 new

La  raison suffit-elle à connaître le réel? Problème : expérience de l'erreur → l'application des règles de la raison ne suffit pas à garantir une connaissance certaine. Faut-il alors se tourner vers les autres types de rapport au réel que la connaissance rationnelle ? dissertation série S Washington 2019

Lycee francais de new york
Commentaire corrigé Aristote, Ethique à Eudème, Washington série ES 2019 new

Aristote, Éthique à Eudème Thème : le bien de l'âme Problème : Qu'est-ce que le bien absolu de l'âme ? Thèse : Le bien absolu est ce qui plaît à l'âme la plus accomplie - Corrigé bac Washington 2019 ES, 2019

Lycee francais de new york
Commentaire corrigé : Kant, Théorie et pratique, bac de philosophie Washington L 2019 new

Kant, Théorie et Pratique Thème : l'obéissance aux lois Problème : un peuple doit-il se révolter contre des lois qui le rendent malheureux ? Thèse : le peuple doit obéir aux lois dans toutes les situations - Corrigé du commentaire philosophique Washington L 2019

Lycee francais de new york
Commentaire philosophique : Freud Malaise dans la civilisation : Washington série S, 2019 new

Commentaire philosophique : Freud Malaise dans la civilisation : Thème : le bonheur Problème : dans quelle mesure les hommes peuvent-ils espérer être heureux ? Thèse : le bonheur est faiblement accessible aux hommes Washington série S, 2019

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 27/10/2019